Attentats : "une horreur effroyable" pour le Centre Culturel Islamique de Franche-Comté

Publié le 14/11/2015 - 11:57
Mis à jour le 14/11/2015 - 11:57

Après les attaques et attentats de la nuit à Paris revendiqués à la mi journée par le Groupe État Islamique (Daech), le CCIFC- condamne "avec la plus grande fermeté et avec force ces actes criminels" et appelle à rejeter la haine et à lutter contre toute forme d'amalgame.

capture_decran_2015-11-14_a_11.57.08.jpg

"Face à cette horreur effroyable, ces meurtres et ces massacres dans les rues de la capitale, notre pensée va d'abord aux victimes, aux blessés, à leurs familles et amis. À eux et à chacun, nos condoléances et le témoignage de notre sympathie.

Le Centre Culturel Islamique de Franche-Comté condamne avec la plus grande fermeté et avec force ces actes criminels.  Le Centre Culturel Islamique de Franche-Comté appelle à l'unité, à la solidarité et à la promotion d'un front commun pour la paix civile et contre la barbarie. 

Nous appelons chaque citoyen, épris de paix, de justice et de liberté, à faire bloc face à ces actes d’une immonde cruauté qui visent le socle même de ce qui constitue la démocratie à laquelle nous sommes attachés. 

En mémoire des victimes et de leurs familles, nous devons tous ensemble rejeter la haine, la violence et le mépris et lutter contre toute forme d'amalgame".

La Direction du CCIFC

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.99
ciel dégagé
le 29/11 à 6h00
Vent
3.13 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage