Les tarifs Diabolo "pas à l’ordre du jour" au Grand Besançon

Publié le 13/09/2012 - 12:05
Mis à jour le 13/09/2012 - 14:16

Le Grand Besançon réagit au mail de la FCPE envoyé aux élus de l’agglomération et lié à l’augmentation des tarifs Diabolo sur les  lignes Ginko votée le 28 juin. Les parents d’élèves  leur demandent de prendre position lors du conseil  de ce jeudi 13 septembre. Mais pour le Grand Besançon, le conseil de communauté « n’a pas vocation à examiner cette question, celle-ci n’étant pas inscrite à l’ordre du jour » et  argumente. Pour cette rentrée, le Grand Besançon a en effet décidé de faire dans la pédagogie...

1294324459.jpg
©dr Ginkobus

démocratie et pédagogie

PUBLICITÉ

Le 8 septembre, la FCPE du Doubs envoyait une lettre ouverte pour demander aux élus du Grand Besançon de se positionner sur l’augmentation des tarifs des abonnements Diabolo. Une rencontre s’est d’ailleurs tenue le 23 août dernier sur cette question qui a alimenté la grogne des parents durant l’été.

« Un titre qui ne saurait être gratuit »

Dans une lettre envoyée ce lundi aux maire des 59 communes du Grand Besançon, Gabriel Baulieu et Jean-Claude Roy ( 1er et 2e vice président du Grand Besançon) reviennent sur cette rencontre et expliquent que le Grand Besançon se donne jusqu’à la fin de l’année pour étudier la possibilité de créer un titre de transport spécifique aux collégien et lycéens mais « qui ne saurait être gratuit » contrairement aux allégations de la FCPE sur ce point.

Souvenez-vous pourquoi vous avez voté cette augmentation.... 

Le Grand Besançon a donc envoyé une note explicative (ci-dessous) à ses élus pour leur rappeler pourquoi ils avaient voté cette augmentation le 28 juin . Occasion aussi d’expliquer que le sujet ne devrait pas être abordé ce jeudi soir car « conformément à nos statuts et au principe de notre démocratie locale, toute décision du Conseil Communautaire doit préalablement faire l’objet d’un examen en commission et en bureau d’agglomération ». Pas sûr que la FCPE   apprécie ce principe de démocratie…

Argumentaire Augmentation Tarifs Diabolo Ginko Septembre 2012

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.25
couvert
le 23/10 à 18h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %

Sondage