Avez-vous déjà goûté de la cancoillotte au Kirsch ?

Publié le 28/01/2018 - 11:46
Mis à jour le 31/01/2018 - 09:22

Après la cancoillotte au caviar, au vin jaune, fumée et à l’ail Rose de Lautrec, voici la dernière saveur du chef Fabrice Piguet : la cancoillotte au Kirsch de Fougerolles !

 ©
©

Rares sont ceux qui ne se sont jamais laissé tenter par une petite tartine de cancoillotte en fin de repas ! Mais c'est encore plus tentant en Franche-Comté lorsque cette dernière ne sort pas de grandes marques industrielles mais de productions artisanales !

Et bien Fabrice Piguet s'attèle à chercher de nouveaux parfums, de nouvelles saveurs. Il a d'ailleurs travaillé avec la distillerie Peureux afin de créer sa nouvelle cancoillotte AOC au Kirsch de Fougerolles !

Info +

Les cancoillottes Piguet sont disponibles à :
• Doubs Direct, 6 rue Pasteur à Besançon
• La Fromagerie de Montbéliard, 60 Rue Jacques Foillet
• La crémerie Chaumontaise, 7 Rue Georges Clemenceau à Chaumont.
• http://cancoillotte-piguet.fr
• Sur le site Place du Local
• Facebook 


Avec seulement 15% de matières grasses, à consommer sans modération...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.41
couvert
le 22/04 à 6h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
94 %