Bac 2013 : Près de 12.400 candidats francs-comtois dans les starting-blocks

Publié le 10/06/2013 - 17:59
Mis à jour le 11/06/2013 - 13:51

Dernière ligne droite pour les révisions ! Il ne reste plus que peu de temps pour les candidats avant d'entamer les épreuves écrites du baccalauréat "nouvelle formule" suite à la réforme des lycées... 

bac_afficahe_resultats_019.jpg
@archives carvy

Bientôt le jour J

PUBLICITÉ

17 juin 2013. Début des épreuves du Bac jusqu’au 21 juin. Les résultats seront dévoilés le 5 juillet. Les épreuves de rattrapage auront lieu jusqu’au 10 juillet inclus. (voir le calendrier du bac 2013)

En France, on compte environ 650.000 candidats. En Franche-Comté, on compte un peu plus de 10.660 élèves de terminale inscrits (5.680 en bac général, 2.280 en bac technologiques et 2.697 en bac professionnel) auxquels s’ajoutent 766 inscrits en lycée agricole et 962 candidats libres non scolarisés. 

Des épreuves dans de nouvelles disciplines

La réforme du lycée général et technologique, lancée par la droite en 2010 en seconde, est arrivée cette année au baccalauréat, une institution créée par Napoléon 1er en 1808.

La réforme « a été mise en place au pas de charge. Quand on l’a appliquée en seconde, on ne connaissait même pas les programmes de terminale« , déplore Valérie Sipahimalani, responsable du syndicat Snes-FSU. Les modifications concernent notamment les coefficients, les épreuves dans de nouvelles disciplines et celles de langues vivantes. Objectif : améliorer l’orientation et de rééquilibrer les séries en première, notamment au profit de la série littéraire (L). Celle-ci est en perte de vitesse, alors que la série scientifique (S) renforce sa prédominance et que les bacheliers S ne poursuivent pas tous des études scientifiques mais les « transformations sont si profondes qu’elles nécessiteront plusieurs années pour se réaliser« . 

Mais enseignants et lycéens se plaignent d’une désorganisation des cours ou encore du manque de « sujets zéro », sorte de tests, pour les nouvelles épreuves. Le bac professionnel a également été rénové et raccourci de quatre à trois ans à partir de 2008. Des syndicats d’enseignants estiment que ces réformes étaient aussi un moyen de supprimer des postes.

 85,41% de réussite en Franche-Comté (2011)

Entre 1960 et 2012, le taux de réussite au bac a augmenté, passant de 60,5% à 84,5%. L’année dernière en Franche-Comté, le taux de réussite moyen était de 85,41% (les détails ici). Mais décrocher le diplôme ne suffit plus pour certains élèves qui visent une mention pour accéder aux grandes écoles. La « forte incidence » des épreuves facultatives sur les résultats « entretient le sentiment d’une perte de valeur du diplôme », relève un rapport ministériel. Pour autant l’examen reste un symbole et « est perçu comme le dernier rite initiatique républicain ».

 Lutte contre la fraude 

Cette année encore, une attention toute particulière sera portée au dispositif qui sera mis en place pour dissuader les tentatives de fraudes liées aux nouvelles technologies. Il y a eu environ 400 cas de suspicion de fraudes en 2012, en baisse par rapport à l’année précédente, selon le ministère.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Annie Genevard soutient les employeurs d’apprentis du secteur agricole

Annie Genevard soutient les employeurs d’apprentis du secteur agricole

Au printemps dernier, la députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale avait alerté le ministre de l’Agriculture sur les limites de l’aide unique octroyée aux employeurs d’apprentis dans le secteur agricole. Didier Guillaume vient d'annoncer qu’il soutiendra une demande d’élargissement de l’enveloppe nécessaire au financement de l’aide pour les petites entreprises.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.43
ciel dégagé
le 15/09 à 21h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1022.11 hPa
Humidité
80 %

Sondage