Baccalauréat : pas de détecteurs de portables dans l’académie de Besançon

Publié le 13/06/2012 - 17:03
Mis à jour le 14/06/2012 - 10:27

Un dispositif expérimental permettant de détecter les téléphones portables lors des épreuves du bac sera mis en place cette année. 300 centres d’examens sur 4762 seraient dotés dès le 18 juin, début des épreuves avec la philo. Selon le rectorat, aucun centre de l’académie de Besançon ne sera équipé.

20120524028.jpg
© dr

fraude

PUBLICITÉ

Sans donner une « carte de radars », le ministère de l’Éducation a indiqué qu’il avait mis en place un dispositif expérimental permettant de pallier la fraude au smartphone.

«Je n’affirmerai ni n’infirmerai ce chiffre (ndlr: 300), a indiqué Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire (DGESCO), abondamment interrogé sur le sujet lors de la conférence de presse du bac 2012, ce mercredi 13 juin. Ce dispositif est confidentiel pour des raisons que vous comprenez. Je ne vais pas donner une carte des radars de France.»

Ces appareils permettent de détecter les ondes émises dans un rayon de 10 à 20 mètres, en signalant une activité électromagnétique qui correspond à celle d’un mobile.

Depuis quelques années, la fraude au portable ne cesse d’augmenter. Selon le ministère, il représente la moitié des cas de fraude avérés (400 tentatives dénombrées pour le bac 2011 et 250 élèves sanctionnés).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.58
nuageux
le 22/05 à 0h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1019.46 hPa
Humidité
94 %

Sondage