Basket : le BesAC battu d’un souffle...

Publié le 09/04/2017 - 13:20
Mis à jour le 09/04/2017 - 13:20

 A Prissé, ES Prissé-Macon bat BesAC 65-64.

capture_decran_2016-11-27_a_17.29.34.png
capture_decran_2016-11-27_a_17.29.34.png
PUBLICITÉ
  • Les quarts-temps : 20-12, 16-20, 13-18, 16-14

Il restait 4 minutes 30 à jouer. Le BesAC menait 53-59. Les joueurs de Nicolas Faure étaient revenus d’un moins 14 au second quart-temps (30-16), avaient lutté avec fierté, bec et ongles pour refaire pied à pied leur retard dans un match, intense, dur, sans concession. On savait que ces six points d’avance représentaient une avance fragile. Le BesAC eut même l’occasion de faire, à deux reprises, un break à peine plus substantiel.

Mais, voilà, quelque part Prissé-Macon avait un besoin urgent d’une victoire et une motivation exceptionnelle pour ne pas risquer la relégation. De plus, la salle pleine, superbe d’ambiance en rajoutait à la difficulté pour un adversaire bisontin qui a eu le mérite de se battre jusqu’au bout.

C’est alors que Prissé-Macon aligna un 8-0 dans une salle transformée en chaudron (61-59).  A 49 secondes du terme de ce match, malgré tout rien n’était joué.

La preuve, Weber ramenait les siens à égalité (61-61), puis Benfatah, sur la ligne des lancers, s’il ratait une de ses deux tentatives, redonnait malgré tout un point d’avance au BesAC (61-62).

Le chrono indiquait 32 secondes à jouer.

Suspense intégral. Cardiaques s’abstenir ! Le public était debout, chaud comme la braise et poussait, poussait. Dans ce contexte de feu, Gary Staelens, appelé sur la ligne de réparation, ne tremblait pas. L’ancien bisontin portait le score à 63-62, avant que Jaouad Dahbi donne encore de l’espoir au BesAC (63-64). Cet avantage infinitésimal allait-il suffire à 6 toutes petites secondes de la fin ?  Eh bien non ! Car, Staelens, toujours lui, l’ancien bisontin, forçait la décision sur un ultime tir pour offrir la victoire aux siens.

Les joueurs du BesAC qui avaient tout donné et méritaient tout autant la victoire, étaient prostrés de déception. Les Bourguignons, eux, dansaient de joie au milieu d’un public, sans le plus beau, le plus chaud, le plus enthousiaste de cette poule de N2.

Le BesAC, à quatre matches du terme du championnat, devra encore attendre pour assurer mathématiquement son maintien. Peut-être samedi prochain sur le parquet des Montboucons. Il sera alors opposé à Clermont, la lanterne rouge. 

Les marqueurs

ES Prissé-Macon : Philipp 16, Stalens 10 (dont 2 à 3 pts), Montoya 6, Corneo 5 (dont 1 à 3 pts), Zapha 2, puis Deal 12, Landu 12 (dont 1 à 3 pts), Chapuy 2, Kodjo, Lesaege.

BesAC : Weber 13, Dahbi 10, Guerrier 10, Benfatah 10 (dont 3 à 3 pts), Pehoua 2, Bole, puis Pourchot 13, Schreiber 4, Martin, Tribout. 

Les résultats de la 22e journée

  • Prissé-Macon – BesAC : 65-54
  • Ouest Lyon – Le Puy : 75-85
  • Montbrison – Aubenas : 57-83
  • Beaujolais – Mulhouse : 99-91
  • feurs – Pfastatt : 83-76
  • Pont de Cheruy – Bourg : 88-75
  • Clermont – Lyon SO : : 63-78 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Publi-infos • Rien de plus féérique que parcourir des sentiers recouverts de neige?! La randonnée sur neige est le meilleur moyen de profiter d’une nature belle et parfois spectaculaire. Pour ce faire, l’équipe de concepteurs « Quechua Randonnée Neige » de Décathlon travaille au quotidien pour mettre au point des produits pensés et conçus pour vos sorties en hiver.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.5
légère pluie
le 15/10 à 18h00
Vent
3.575 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %

Sondage