Bastien Faudot (MRC) candidat à la primaire de la gauche : le PS rechigne

Publié le 07/12/2016 - 09:50
Mis à jour le 07/12/2016 - 14:22

Membre de l’ancien parti de Jean-Pierre Chevènement, Bastien Faudot, investi en février candidat à la présidentielle par le Mouvement républicain et citoyen (MRC), va présenter "d'ici à la fin de la semaine" sa candidature à la primaire organisée par le PS, lequel rechigne à l'accepter.

 ©
©

"La primaire a changé de nature depuis le renoncement volontaire de François Hollande, à partir du moment où il est sorti du jeu, il a libéré le débat politique qui aura lieu pendant cette primaire", a expliqué à l'AFP M. Faudot pour justifier cette décision.

Il a ajouté qu'il estimait indispensable que soit "représentée autour de la table la gauche du "Non"" au traité constitutionnel européen de 2005. "Sauf erreur pour l'instant, tous les candidats à la primaire ont voté "oui" et ont voté en faveur du pacte de stabilité en 2012", a-t-il observé. "On ne peut pas rassembler sur ces questions sans qu'elles soient soumises à l'arbitrage des citoyens", a estimé le candidat issu du parti créé par Jean-Pierre Chevènement, que ce dernier a quitté depuis.

Concrètement, M. Faudot avait rassemblé jusqu'ici 210 parrainages d'élus pour pouvoir participer à la présidentielle. Il a affirmé qu'"il y avait une possibilité pas nulle" pour engranger les 500 à temps mais son parti, réuni en conseil national dimanche, a préféré à plus de 70% des suffrages qu'il participe à la primaire organisée par le PS les 22 et 29 janvier. Hors parti socialiste, tout candidat désigné par un parti constitué peut participer à la primaire.

"On ne fait pas de la politique en orbite autour de la planète, on fait de la politique en situation, en considérant le paysage dans lequel on s'inscrit", a expliqué M. Faudot, appelant Jean-Luc Mélenchon à rejoindre la primaire.

"On ne peut pas s'inviter à la primaire de la "Belle alliance populaire", il faut en faire partie... Enfin, c'est la "Belle alliance" qui décidera...", a toutefois commenté le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, sur iTELE. "Ce n'est pas "j'ai vu de la lumière, je vais passer devant la télé, il y a beaucoup de spectateurs, mais là, ça me permettra d'exister"", a-t-il encore grincé.

M. Cambadélis a par ailleurs indiqué qu'il allait écrire à Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon pour leur demander une nouvelle fois de participer à cette primaire. "S'ils venaient tous les deux, on aurait une primaire à 5 millions (de participants), on serait sûrs d'être au second tour et de gagner la présidentielle", a-t-il dit. "Venez ! venez ! Faut pas avoir peur du vote quand on est démocrate (...). Il pourrait la gagner, Macron, la primaire, il a peur de quoi ?" a encore interrogé le patron des socialistes.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

Au bout d’une nuit blanche, premier feu vert de l’Assemblée pour le projet de loi sur le pass sanitaire

Lutte contre la recrudescence de l'épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d'une nuit blanche d'intenses débats, l'Assemblée a voté ce 23 juillet 2021 le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.

Covid-19: Jean Castex sera au 13H00 de TF1 ce mercredi

Le Premier ministre, Jean Castex, est l'invité du journal de 13H00 de TF1 ce mercredi, avant le début de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, a annoncé ce lundi 19 juillet 2021 la chaîne.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.65
couvert
le 27/07 à 9h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
83 %

Sondage