Belfort : des militants de gauche pris à partie en tractant portent plainte

Publié le 19/06/2024 - 13:59
Mis à jour le 19/06/2024 - 13:20

L'équipe de campagne du député sortant Florian Chauche (Nouveau Front populaire) a déposé une plainte pour injure publique après que plusieurs de ses militants ont été violemment pris à partie alors qu'ils tractaient sur des marchés, a-t-on appris mercredi auprès de l'élu.

 © Front populaire
© Front populaire

Les faits se sont produits samedi et lundi sur des marchés à Giromagny et à Belfort. La plainte pour injure publique envers un particulier en raison de sa race, de sa religion ou de son origine, a été déposée mardi, a indiqué M. Chauche, confirmant une information du média local Le Trois.

"Nous n'avions jamais vu ça en 2022", lors de la précédente campagne pour les législatives, a relaté M. Chauche. Selon lui, plusieurs militants ont été pris à partie physiquement et ont été insultés sur les deux marchés, entendant notamment: "Sale bougnoule rentre dans ton pays", "Casse-toi avant que je te casse la gueule sale bougnoule de merde", ou "Sale race".

"À chaque fois, cela émane de personnes affirmant avec force leur soutien au Rassemblement national. Le racisme est désormais banalisé dans la rue et nous le constatons chaque jour", poursuit-il.

Une suppléante également insultée

Mathilde Regnaud, sa suppléante, raconte s'être également fait insulter: "L'un de nos militants a été poussé samedi lors du marché par un monsieur", a-t-elle raconté. "Lundi soir ça a été plus loin. Deux hommes, adossés à leurs voitures, ont refusé nos tracts. Puis l'un d'eux, revendiquant son vote RN, s'en est pris à un militant, lui demandant où il était né. Quand il lui a rétorqué qu'il était né en France, les insultes ont fusé, notamment: +Rentre dans ton pays sale bougnoule+".

Florian Chauche, 40 ans, avait été élu pour la première fois député en 2022, sous les couleurs de la Nupes, en battant de peu au second tour la candidate RN Sophie Carnicer (51,37% contre 48,63%). Il sera cette fois opposé notamment à l'éditorialiste de la chaîne CNews Guillaume Bigot, qui a été investi par le RN dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort.

La semaine passée, des tags antisémites avaient par ailleurs été retrouvés sur des murs de la commune toute proche de Danjoutin, où les listes d'extrême droite sont arrivées largement en tête aux récentes élections européennes (42,3% des suffrages).

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Législatives 2024

2e tour des législatives 2024 : réaction d’Éric Fusis, candidat RN battu dans la 2e circonscription du Doubs

Dans la deuxième circonscription du Doubs, Éric Fusis, le candidat du Rassemblement National est arrivé derrière la candidate du Nouveau Front populaire, Dominique Voynet, lors du deuxième tour des élections législatives anticipées de ce dimanche 7 juillet 2024.

2e tour des législatives 2024 : réaction de Séverine Véziès (Nouveau Front populaire)

Dans la première circonscription du Doubs, Séverine Veziès, candidate du Nouveau Front populaire est arrivée en troisième position (31,51%) derrière Laurent Croizier (36,18%, élu) et Thomas Lutz (32,31%) lors du second tour des élections législatives anticipées du dimanche 7 juillet 2024. 

Faits Divers

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.21
couvert
le 14/07 à 21h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
85 %