Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Publié le 24/09/2019 - 13:25
Mis à jour le 27/09/2019 - 12:37

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

"Toulouse prend la première place devant Lyon" indique l'Étudiant en présentant son classement. Ces deux villes étaient premières ex aequo. Suivent Montpellier, Rennes et Grenoble, Nantes (5e) grimpe d’une place, et Strasbourg est 7e.  

Avec 83 points et ses 23.118 étudiants, Besançon se situe à la 19e place. Elle était en 21e position au palmarès 2018-2019 et gagne donc deux places au classement cette année. Dijon reste 16e.

Le commentaire de l'Étudiant pour Besançon (palmarès 2019-2020)

"La capitale bisontine affiche un excellent score sur le critère densité de l’offre de formations (la note maximale de 10), c’est-à-dire le nombre total de formations d'enseignement supérieur dans l'unité urbaine pour 100.000 habitants. De même, le nombre d’étudiants rapporté à la population totale lui permet d’obtenir un 9 sur ce critère mesurant l’attractivité de la ville". 

"Quant au logement, Besançon profite de son statut de ville "moyenne" (par rapport aux grandes métropoles étudiantes), donc pas trop chère sur le plan de l’immobilier : le loyer médian des studios se situe à 373 euros avec un ratio de 48 studios pour 10.000 habitants. Peu de villes étudiantes peuvent en dire autant. En revanche, la situation de l’emploi sur le territoire est moins attractive (évolution sur 10 ans) même si le taux de chômage de 7,2% demeure bas par rapport à la moyenne nationale."

Voir le tableau complet pour Besançon

1 Commentaire

Si l'offre locative est assez abondante et donc moins chère que dans d'autres Métropoles ; c'est tout simplement pour la moindre attractivité de Besançon par rapport à d'autres villes ; à commencer par rapport à la Capitale Régionale ; puisque ce classement met justement en tête de tableau ; les principale Métropoles de France et donc les plus chères à vivre .; Paris , Lyon , Bordeaux, Toulouse, Nantes..
Publié le 25 septembre 2019 à 07h30 par Patrick Lepak • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Education

Salaires des profs : 100 euros par mois de plus à partir de mai prochain pour les débutants

Le ministère de l'Education a annoncé ce lundi 16 novembre 2020 aux enseignants que le salaire des professeurs débutants allait augmenter de 100 euros nets par mois, versés sous forme de prime, à partir de mai prochain, et confirmé pour tous l'octroi d'une prime informatique de 150 euros par an.

Covid-19 et établissements scolaires : les chiffres donnés sont « une restitution fidèle et sincère de ce qui nous est transmis » (J-F Chanet)

Suite à la polémique des derniers jours (notamment Checks News dans Libération) sur les chiffres de contamination communiqués par le Ministère de l'Éducation, Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, s'insurge ce 13 novembre 2020. Il accuse un "très mauvais procès".

Confinement#2  : la préfecture du Doubs répond à vos questions...

Vous êtes nombreux à nous envoyer vos questions. Est-il possible d'établir plusieurs attestations par jour, doit-on toujours porter le masque pour aller courir sur les berges du Doubs à Besançon, une personne asthmatique  fait-elle partie des personnes à risque ? Et pour aller s'occuper de son cheval ? La préfecture du Doubs répond à vos questions...

« Grève sanitaire » : une soixantaine de personnes s’est mobilisée à Besançon

L'intersyndicale a appelé à la manifestation ce mardi 10 novembre 2020 suite à protocole sanitaire jugé insatisfaisant. À Besançon cet après-midi, une soixantaine de personnes s’est réunie devant le rectorat. Nous avons posé quelques questions à Patrice Durand, inspecteur d'Académie du Doubs...

Appel à une « grève sanitaire » des profs ce mardi

Les premiers syndicats du secondaire et du primaire appellent à une "grève sanitaire" ce 10 novembre pour dénoncer un protocole sanitaire qu'ils jugent insuffisant pour freiner l'épidémie et demandent en urgence de nouvelles mesures. À Besançon, un rassemblement est prévu à 14h00 devant le rectorat (10 rue de la Convention).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.17
ciel dégagé
le 24/11 à 0h00
Vent
1.2 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
96 %

Sondage