Besançon : Edouard Sassard (UMP) démissionne du conseil municipal

Publié le 11/01/2012 - 12:44
Mis à jour le 11/01/2012 - 19:43

Pourtant présenté comme faisant partie de la relève de la droite, Edouard Sassard a créé la surprise en annonçant sa démission du conseil municipal dans les colonnes de La Presse Bisontine. Il avait été élu en 2008 sur la liste UMP.

dsc_3100.jpg
Edouard Sassard @archives carvy
PUBLICITÉ

Edouard Sassard, 37 ans, invoque des raisons professionnelles. Son affaire de courtier en assurances ne lui laisserait plus assez de temps pour la politique. « J’ai un choix à faire entre ma vie professionnelle et mon avenir politique. J’ai décidé de privilégier le professionnel. Depuis huit ans, je suis chef d’entreprise et mon activité a progressé fortement en volume d’affaires », explique l’ancien élu dans La Presse Bisontine.

C’est un coup dur pour la droite municipale dirigée par Jean Rosselot. « C’est une perte pour le groupe », reconnait ce dernier. Edouard Sassard, qui est aussi le gendre d'Alain Joyandet, sera remplacé par Monique Ropers. 

(source: La Presse Bisontine)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.29
ciel dégagé
le 26/06 à 21h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1021.92 hPa
Humidité
87 %

Sondage