Besançon : la section CFDT du Centre départemental de l’enfance et de la famille appelle à la grève

Publié le 19/10/2022 - 16:48
Mis à jour le 19/10/2022 - 16:44

Ce mercredi 19 octobre, par voie de communiqué de presse, la section CFDT du Centre départemental de l’enfance et de la famille (CDEF) appelle à la grève, du dimanche 23 octobre à 20 heures au mardi 25 octobre à 8 heures. Un rassemblement est prévu devant le conseil départemental de Besançon lundi 24 octobre à 8 h 30.

 © CFDT
© CFDT

"Lors de la signature du Ségur, la CFDT est la seule organisation à demander la revalorisation de tous les professionnels hospitaliers, y compris les professionnels du médico-social, tous métiers confondus. La CFDT obtient l’ouverture d’un travail spécifique pour le médico-social.

Depuis, étape après étape, manifestations après manifestations, le complément de traitement indiciaire a été accordé à tous les agents hospitaliers, quels que soient leur métier, sauf pour les administratifs, techniques et "faisant-fonction" qui travaillent dans les établissements autonomes et les centres départementaux de l’enfance.

Cette décision provoque une inégalité de traitement entre fonctionnaires hospitaliers et dévalorise le secteur social et médico-social qui voit son personnel fuir les établissements. Cette fuite n’est d’ailleurs pas forcément dirigée vers le secteur sanitaire, mais nous assistons à une forte augmentation des démissions et reconversions. Les professionnels s sentent ignorés, déconsidérés.

"La CFDT souhaite tirer la sonnette d'alarme"

La non-reconnaissance et le refus du gouvernement d’accorder le CTI à ces métiers a des conséquences gravissimes : nos établissements vont très vite être en pénurie de professionnels qualifiés dans ces catégories de métier : cuisiniers, agents d’entretien, maîtresses de maison, veilleurs de nuit, administratifs, agents techniques… les difficultés de recrutement sont indéniables : il n’y a pas ou peu de candidats.

Le fonctionnement des services et la prise en charge des bénéficiaires vont en souffrir considérablement. La CFDT souhaite tirer la sonnette d’alarme et alerter les familles et la population : ces établissements vont être en grande difficulté pour assurer la continuité des accompagnements dans ce type de structure, faute de personnel qualifié. À flux tendu, les conditions de travail vont immanquablement être imputées.

Nous craignons l’installation d’un cercle vicieux : manque de personnel qui entraîne une dégradation des conditions de travail qui va accélérer la fuite des personnels… La revalorisation des soignants et des éducatifs, largement méritée et attendue de longue date, sont de réelles avancées ! Mais la non-généralisation de la mesure à l’ensemble de la fonction publique hospitalière entraîne une concurrence déloyale entre établissements. Par exemple, un veilleur de nuit ASH au CDEF gagnera environ 200 euros de moins qu’un ASH de nuit en Ehpad. Plus de 10 % du salaire !

Les autorités doivent prendre la mesure du problème et régulariser au plus vite ces inégalités."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Extinction de l’éclairage public : Besançon Maintenant craint une recrudescence de faits divers…

À partir du 30 novembre, plusieurs quartiers de Besançon vont voit leur éclairage s’éteindre à certains horaires pour permettre à la Ville de Besançon de faire des économies d’énergie. Pour le groupe de la droite et du centre au conseil municipal Besançon maintenant, cette mesure pourrait « renforcer le sentiment d’insécurité » chez les habitants et créer un regain de faits divers nocturnes.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, obtient l’exonération de malus écologique pour les véhicules de pompiers

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre 2022, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finance pour 2023, Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, a obtenu l’adoption de son amendement visant à exonérer de malus écologique les véhicules affectés aux besoins de la protection civile et des services de lutte contre les incendies.

AP-OTAN à Madrid : Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, élu président de la DSCFC

À l’occasion de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l’OTAN à Madrid, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées a été élu président de la sous-commission sur l’avenir de la sécurité et des capacités de défense (DSCFC).

La Région Bourgogne Franche-Comté signe la Charte de la diversité

À l’occasion de la clôture du Forum "Emploi Diversité RH & RSE" qui s’est tenue à Besançon jeudi 17 novembre 2022, Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l’enseignement supérieur, la recherche, l’égalité réelle et la laïcité a signé la Charte de la Diversité, en présence de Elise Moison, secrétaire générale de la Charte de la Diversité et d’une vingtaine d’entreprises nouvellement signataires de la charte.

Un nouveau commissariat à Planoise ? Anne Vignot y travaille depuis le début de son mandat

Alors que le député du Doubs et conseiller municipal Renaissance à Besançon Laurent Croizier a écrit au ministre de l’Intérieur pour la création d’un commissariat de police dans le quartier Planoise à Besançon pour remplacer l’actuel hôtel de police, la maire EELV Anne Vignot affirme dans un communiqué de ce samedi 19 novembre qu’elle y travaille depuis le début de son mandat avec les directeurs départementaux de la Sécurité publique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.02
légère pluie
le 29/11 à 3h00
Vent
0.81 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
98 %