Besançon : la ville bannit les cirques à animaux sauvages

Publié le 17/05/2019 - 16:55
Mis à jour le 17/05/2019 - 16:55

La Ville de Besançon a adopté une motion interdisant aux cirques à animaux sauvages de s’implanter sur le territoire bisontin, ce jeudi 16 mai 2019 lors du conseil municipal.

tigre illustration ©pixabay
©

La motion, déposée par EELV, PCF, Société civile et deux socialistes, faisait état des rapports « alarmants » sur les animaux de cirque. Pour eux, plutôt que d’être présentés « comme une attraction », ces êtres doivent au contraire être « protégés ».

Les cirques "ne peuvent pas répondre aux besoins" des animaux sauvages

En effet, les rapports feraient état de « troubles du comportement » observés sur ces animaux. Il serait « impossible » pour les cirques « de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux » expliquait en 2015 la Fédération vétérinaire d’Europe.

Et pour l’intergroupe, « Besançon, capitale de la biodiversité, ne pouvait plus continuer à accueillir des animaux de cirque » au vu de ces faits, sachant que la municipalité est « garante des valeurs de respect de la nature et de l’environnement. »

Une motion adoptée

Votée hier au conseil municipal, la motion a été adoptée. Selon l’intergroupe, qui s’en réjouit, « les élus PS se sont abstenus, les élus LR, Modem, Agir (ex UDI) n’ont pas pris part au vote. Les élus LREM se sont résolus à la voter après avoir dit que cette motion les piégeait

2 Commentaires

Bravo aux élus qui ont voté cette motion!! Il était temps que Besançon évolue et confirme son positionnement de capitale de la biodiversité. D'autres villes françaises, de plus en plus nombreuses, et de plus de en plus de pays prennent cet engagement qui correspond aux attentes des familles françaises. Les gens se rendent compte de la maltraitance du dressage (contre-nature) et des conditions de vie honteuse et digne du moyen-âge. C'est l'opinion publique qui influe sur ces décisions, et tant mieux!! Heureusement que des artistes de cirque font preuve de créativité comme Roncalli en Allemagne avec les hologrammes, ou André-Joseph Bouglione avec son éco-crique. Quant à la violence, il suffit de regarder les centaines de videos : tortures sur les animaux, animaux battus, et manifestants PACIFIQUES agressés par les circassiens. Vive le cirque moderne, éthique et respectueux : sans animaux. Bravo à Besançon!!!
Publié le 17 mai 2019 à 18h38 par Mathilde VERNEREY • Membre
Une ville qui a pourtant signé la charte d'accueil des Cirques se permet d'empêcher les Cirques avec animaux de s'installer sur son territoire ! On marche sur la tête ! Et ceci grâce à une motion, déposée par EELV, PCF, Société civile et deux socialistes. Le Cirque traditionnel accueille chaque année plus de 13 millions de spectateurs. Au moment de déposer nos bulletins de vote dans les urnes, il faudrait se souvenir de ceux qui sont à l'origine de cette décision. L'influence des antispécistes (une minorité violente) n'est malheureusement pas étrangère à ces motions qui sont par ailleurs illégales .
Publié le 17 mai 2019 à 18h02 par Patrick TELLIER • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Société

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.36
nuageux
le 03/12 à 3h00
Vent
1.52 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
99 %

Sondage