Besançon : le projet d'éco-quartier des Vaites adopté en conseil municipal

Publié le 01/10/2021 - 16:10
Mis à jour le 01/10/2021 - 16:13

Lors du mouvementé conseil municipal bisontin qui s’est tenu ce jeudi 30 septembre à l’Hôtel de ville, le projet d’éco-quartier des Vaîtes a été soumis au vote des élus…

Conseil municipal du 30 septembre 2021. © Alexane Alfaro
Conseil municipal du 30 septembre 2021. © Alexane Alfaro

Le projet a été adopté par 40 voix pour et 15 absentions suite à un débat entre la majorité municipale et l'opposition.

À l'origine, le projet des Vaites, déposé en 2016, envisageait d'urbaniser partiellement le secteur avec la création de 1.150 logements, dont 20 % en locatif social et 15 % en accession abordable avec un objectif de 40 % d'énergies renouvelables. Depuis 2018, l'association le Jardin des Vaites n'a eu de cesse de se mobiliser contre le projet.

Au-delà des enjeux urbanistiques et de recomposition urbaine pour répondre aux besoins de logement en ville, ce projet est devenu le symbole de la gestion politique d'Anne Vignot. La maire écologiste a mis en place un GEEC, un groupe d'experts pour l'environnement et le climat dont les conclusions ont été rendues en mars 2021.

Puis, dans un souci de "démocratie participative", la maire a ensuite souhaité associer les habitants avec une consultation citoyenne dont la synthèse a été dévoilée début juin avec deux approches. 37 % ne souhaitent aucune construction. 40 % sont favorable à un aménagement, mais avec des constructions limitées.

Le 16 septembre dernier, la maire EELV de Besançon avait présenté le nouveau projet qui a été soumis au vote des conseillers municipaux jeudi soir. Un projet d'urbanisation revu à la baisse puisqu'il est passé de 71% à 50% de zones urbanisables. Une nouvelle mouture de l'écoquartier qui découle selon Anne Vignot de la consultation scientifique du GEEC et de la conférence citoyenne. Un sujet délicat tant sur le plan urbanistique que politique.

Sur le plan judiciaire, le Conseil d’État a suspendu le projet dans son arrêté du 3 juillet 2020 et demande à l'aménageur Territoire 25  des propositions "alternatives". "La justice s'interrogeait sur le respect de l'intérêt public et des enjeux environnementaux. Nous répondons à tous ces enjeux-là, donc je suis optimiste sur ce point..." avait déclaré Anne Vignot.

Le conseil municipal évacué

Plus d'une centaine de manifestants contre le projet d'éco-quartier s'est rassemblée place du 8 Septembre au pied de l'Hôtel de ville où se tenait le conseil municipal. Pendant un débat, l'alarme à incendie s'est déclenchée vraisemblablement en raison de fumigènes allumés à proximité de l'Hôtel de ville. Tous les élus et personnes présents dans la salle ont dû évacuer les lieux pour se rendre dans la cour de la rue Hugues-Sambin en attendant de pouvoir reprendre leur place au conseil et poursuivre l'ordre du jour.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.44
ciel dégagé
le 11/08 à 0h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
66 %

Sondage