Besançon : L’EREA rebaptisé en honneur à Simone Veil

Publié le 23/05/2019 - 11:49
Mis à jour le 23/05/2019 - 11:49

Ce mardi 22 mai 2019, l’établissement régional d’enseignement adapté (EREA) Alain Fournier de Besançon a été rebaptisé Simone Veil, dans le cadre du printemps de l’égalité hommes-femmes.

PUBLICITÉ

Le baptême de l’EREA Simone Veil à Besançon s’inscrit dans le cadre du premier Printemps de l’égalité, opération mise en œuvre par la Région Bourgogne-Franche-Comté, qui, depuis le 8 mai dernier, vise à mettre en exergue les inégalités femmes-hommesdans dix champs d’intervention de la Région (culture, formation, Europe, éducation, sport…) et à valoriser des actions pour y remédier, conduites ou financées par la Région.

La cérémonie s’est déroulée ce mardi, en présence de Stéphane Guiguet, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge des lycées et de l’apprentissage, Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge du sport, de l’égalité et de la citoyenneté, Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités, recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté, et Christophe Fleith, directeur de l’EREA Simone Veil.

Des lycées rebaptisés en référence à des femmes

Soucieuse de ce rééquilibrage et de rendre davantage visibles les femmes dans l’Histoire (2 % des noms des rues en France font référence à une femme), la Région a rebaptisé trois lycées en mettant les femmes à l’honneur :

  • Le lycée polyvalent Germaine Tillion à Montbéliard (2017)
  • Le lycée professionnel Claudie Haigneré à Blanzy (2017)
  • Et l’établissement régional d’enseignement adapté Simone Veil à Besançon cette année.

Simone Veil, loi de l’IVG

Ce baptême officiel met à l’honneur Simone Veil qui a été Présidente du Parlement européen de 1979 à 1982 et qui a œuvré pour la réconciliation franco-allemande et la construction européenne. Son nom restera lié à la loi dépénalisant le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse, IVG.

Par ailleurs, le choix s’est porté sur l’EREA Alain Fournier qui portait le même nom qu’un deuxième établissement en Bourgogne-Franche-Comté : l’EREA de Beaune.

En application du code de l’éducation, la dénomination d’un établissement public est de la compétence de la collectivité territoriale de rattachement, après avis du maire de la commune d’implantation (ici Besançon) et du conseil d’administration de l’établissement.

Le conseil d’administration de l’établissement régional d’enseignement adapté Alain Fournier a adopté en date du 24 mai 2018 le nom de Simone Veil comme nouveau nom de l’établissement, ainsi que l’Assemblée plénière régionale en date du 29 mars dernier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.38
ciel dégagé
le 17/06 à 9h00
Vent
4.83 m/s
Pression
1018.99 hPa
Humidité
65 %

Sondage