Besançon "ville test" pour la Police de Sécurité du Quotidien : Jean-Louis Fousseret "pleinement satisfait"

Publié le 08/02/2018 - 16:15
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:43

Gérard Collomb a présenté ce jeudi 8 février 2018 le dispositif de la Police de Sécurité du Quotidien. Besançon, avec le quartier de Planoise, fait partie des 15 premiers quartiers de reconquête républicaine sur trente qui testeront la PSQ en France cette année. Le maire de Besançon s'est déclaré "pleinement satisfait" de cette annonce. 15 à 30 policiers devraient être spécifiquement affectés sur le quartier de Planoise à partir du mois de septembre. 

dsc_0329.jpg
Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon a été un des premiers soutien d'Emmanuel Macron en avril 2016 © damien poirier
PUBLICITÉ

Pour Jean-Louis Fousseret, cette décision concrétise le travail engagé depuis plusieurs mois avec le préfet du Doubs, le commissaire de Police, la procureure de la République, l’adjointe à la Sécurité et le directeur de la sécurité et de la tranquillité publique de la Ville de Besançon. 

« Je suis pleinement satisfait de cette décision qui répond aux préoccupations en matière de sécurité des Bisontins » a déclaré le maire suite à l’annonce du ministre de l’Intérieur. « Le Gouvernement tient son engagement. Des effectifs identifiés et des moyens supplémentaires nous seront affectés. Ce dispositif vient compléter la bonne coopération entre toutes les forces de l’ordre et de la justice ».

Fannette Charvier, députée du Doubs : « Je me réjouis de cette annonce pour les forces de l’ordre »

« Active sur ce dossier aux co?te?s de Jean-Louis Fousseret, j’ai e?te? rec?ue, a? ma demande, il y a quelques semaines au Ministe?re pour te?moigner de la situation locale et de?fendre la candidature de Besanc?on », indique la députée dans un communiqué.

Elle ajoute : « Je me re?jouis de cette annonce pour les forces de l’ordre qui vont pouvoir continuer leur travail remarquable avec des moyens accrus et dans des conditions plus acceptables, aussi pour les habitants de ce quartier qui n’en peuvent plus des violences et des de?gradations mate?rielles quotidiennes ».

Raphaël Bartolt, préfet du Doubs : « Ceci s’accompagnera d’un renforcement des effectifs et de moyens supple?mentaires »

Raphaël Bartolt indique dans un communqué qu’il « se félicite que le quartier de Planoise a? Besanc?on ait e?te? retenu par Monsieur Ge?rard COLLOMB, ministre d’E?tat, ministre de l’Inte?rieur parmi les 15 premiers sites de France qui vont expe?rimenter, de?s le 1er septembre 2018, la police de se?curite? du quotidien. Ceci s’accompagnera d’un renforcement des effectifs et de moyens supple?mentaires. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 33.38
ciel dégagé
le 27/06 à 9h00
Vent
2.67 m/s
Pression
1022.56 hPa
Humidité
66 %

Sondage