Biathlon : rare faux pas pour Quentin-Fillon Maillet, Justine Braisaz-Bouchet finit apothéose

Publié le 20/03/2022 - 17:58
Mis à jour le 20/03/2022 - 17:58

La mass start est son royaume. Justine Braisaz-Bouchet, déjà championne olympique à Pékin, a remporté la mass start d’Oslo, et décroché le premier petit globe de la spécialité de sa carrière, dimanche sur le site du Holmenkollen. Ce jardin du ski nordique a moins souri à Quentin Fillon Maillet, privé lui d’un troisième petit globe par sa septième place et la victoire du Norvégien Sivert Bakken qui lui souffle la première place.

 © DR
© DR

Un scénario inverse à celui qui a couronné Justine Braisaz-Bouchet, 25 ans. Grâce à sa victoire, la 5e de sa carrière, et à la 5e place de la Suédoise Elvira Oeberg, la biathlète des Saisies termine en tête du classement de la Coupe du monde de mass start, avec 162 points, soit deux de plus qu'Oeberg (160).

"Le scenario est incroyable, clairement c'est celui dont j'ai rêvé et je ne pensais pas que ça pouvait arriver", a-t-elle savouré.

"C'est une sacrée journée, pleine d'émotions parce qu'il y a plein de biathlètes qui arrêtent dans l'équipe (Simon Desthieux et Anaïs Bescond, ndlr), c'était leur dernière course aujourd'hui, a livré Justine Braisaz-Bouchet. Il y avait ce rêve de globe et de victoire sur la dernière course. Je suis contente pour tout le monde et heureuse de terminer la saison comme ça. C'est un très beau sport!" +JBB+, vainqueur de la mass start au Grand Bornand en décembre cette saison, a devancé l'Allemande Franziska Preuss et la Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland, qui avait assuré samedi à l'issue de la poursuite le gain de son premier gros globe de cristal.

Après une erreur sur chaque tir couché, la Française s'est montrée impériale sur ses deux tirs debout. Le premier lui a permis de recoller progressivement sur le peloton d'une dizaine de biathlètes devant elle, le second pour sortir en tête après le dernier passage sur le pas de tir et sceller sa victoire, comme à Pékin il y a un peu plus de cinq semaines. Pour remporter le petit globe de la spécialité, Braisaz-Bouchet était dépendante des résultats d'Oeberg et de Dorothea Wierer, qui occupait la tête au classement de la coupe du monde de la mass start avant cette dernière course de la saison.

L'Italienne et la Suédoise ne devaient pas terminer dans les cinq premières. Wierer a franchi la ligne à la 12e place, tandis qu'Elvira Oeberg a perdu la 4e place de la course pour un tout petit dixième de secondes, devancée au sprint par... sa compatriote Linn Persson.

De la même façon chez les hommes, le Norvégien Sturla Laegreid aurait pu priver Bakken du petit globe et faire les affaires de Quentin Fillon Maillet s'il avait battu au sprint son compatriote. Bilan final de la saison de QFM: à cinq médailles olympiques --dont deux d'or--, d'un gros globe et deux petits -- de sprint et de poursuite.

Au pied du mythique tremplin de Holmenkollen, le Jurassien a enfin soulevé son globe de cristal: "Je travaille pour ça depuis que je suis tout petit, s'est-il réjoui au micro de la chaîne L'Equipe. Et ça (le trophée, ndlr), c'est ce qui matérialise mes plus grands rêves, comme mes médailles olympiques."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

La Transju’ arrive à grand pas

Plus grand événement de ski de fond en France, La Transju’ se disputera samedi 11 et dimanche 12 février, dans les Montagnes du Jura. Les récentes chutes de neige ont dégagé l’horizon pour les organisateurs et tous les passionnés qui pourront s’élancer sur le parcours nominal entre Lamoura et Val de Mouthe.

ESBF : Alizée Frécon-Demouge une nouvelle fois blessée

Nouveau coup dur pour la demi-centre bisontine qui avait fait son retour dans l’effectif bisontin le 3 décembre dernier après plusieurs mois de blessure. Une nouvelle fois blessée face à Plan-de-Cuques, Alizée Frécon Demouge sera absente pour plusieurs semaines.

Report du match Sochaux-Caen : la Tribune nord sera vide pendant toute la première mi-temps

Les supporters de la Tribune nord de Sochaux a publié un communiqué le 18 janvier dernier pour dénoncer un « système » qui ronge les supporters suite au report du match Sochaux-Caen prévu initialement le 14 janvier, au vendredi 20 janvier en raison de la tenue des obsèques de l’épouse de l’entraîneur de Caen.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.26
peu nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
83 %