Bientôt, « J’aime pas » sur Facebook

Publié le 16/09/2015 - 10:02
Mis à jour le 18/09/2015 - 11:48

Ça va faire mal ! Déjà que les adeptes du selfie intempestif sont vexés lorsqu'il n'y a pas assez de "J'aime" sous leurs photos, mais alors là, ils risquent d'en faire des crises de nerfs ! Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg a confirmé qu'il y aura bientôt le bouton "J'aime pas" sous les publications.

facebook-dislike.jpg
facebook-dislike.jpg
PUBLICITÉ

Actuellement, l’équipe travaille sur cette nouveauté comme l’a précisé Mark Zuckerberg ce mardi 15 septembre 2015 lors d’une conférence vidéo « questions-réponses » sur Facebook.

Jusqu’aujourd’hui, le créateur du réseau social souhaitait se « concentrer sur les interactions sociales positives » malgré les très nombreuses demandes du bouton « Dislike ». Finalement, il a cédé. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Color Life à Besançon : fin des inscriptions ce dimanche

Color Life à Besançon : fin des inscriptions ce dimanche

Créée et organisée depuis 2014 par les étudiants de l’école de commerce Imea et le Comité du Doubs (Besançon) de la Ligue contre le cancer, la Color Life est devenue un événement incontournable dans la vie bisontine. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au dimanche 19 mai 2019 pour participer à la prochaine édition du 26 mai !

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Plus de cent médecins de France ont appelé ce mercredi 8 mai 2019 à l’arrêt des fichages des gilets jaunes aux urgences. Dont Thinès Laurent, neurochirurgien et professeur à Besançon, et Philippe Humbert, dermatologue. Ils répondent par une « désobéissance éthique » et demandent l’ouverture d’une enquête parlementaire…

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François a dévoilé jeudi une législation plus stricte obligeant prêtres, religieux et religieuses à signaler à l'Eglise tout soupçon d'agression sexuelle ou d'harcèlement, ainsi que toute couverture de tels faits par la hiérarchie catholique. En mars dernier, nous nous étions rendus à l'archevêché de Besançon pour faire un point sur le diocèse de Besançon (article).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.07
légère pluie
le 20/05 à 9h00
Vent
3.34 m/s
Pression
1008.64 hPa
Humidité
97 %

Sondage