Bourgogne Franche-Comté : la population diminue sauf dans le Doubs et la Côte d'or

Publié le 29/12/2022 - 15:56
Mis à jour le 02/01/2023 - 11:18

ÉTUDE INSEE • Au 1er janvier 2020, la Bourgogne-Franche-Comté compte 2.801.695 habitants, selon un rapport de l’Insee publié ce jeudi 29 décembre 2022. Sa population baisse légèrement sur six ans, alors qu'elle continuait à augmenter entre 2009 et 2014. Seuls le Doubs et la Côte-d'Or gagnent des habitants dont Besançon et Dijon.

Selon l’Insee, ce retournement est la conséquence d’un solde naturel désormais déficitaire. À partir de 2015, le vieillissement de la population conduit à un nombre de décès supérieur à celui des naissances. De plus, le solde migratoire est également déficitaire depuis une dizaine d’années. 

Seuls le Doubs et la Côte-d’Or gagnent des habitants 

Entre 2014 et 2020, le Doubs et la Côte-d’Or sont les deux seuls départements de la région à gagner encore des habitants. Ils le doivent notamment à un solde naturel toujours positif grâce à la jeunesse de leur population. Le rythme de la croissance démographique du Doubs est comparable à la moyenne nationale, celui de la Côte-d’Or est lui un peu moins fort. 

©

Dans le Jura et maintenant en Saône-et-Loire, la baisse de population est peu marquée. Elle s’amplifie, en revanche, en Haute-Saône, dans l’Yonne et surtout dans la Nièvre. Cette dernière perd des habitants depuis une cinquantaine d’années. 

La Nièvre connaît une décroissance démographique parmi les plus importantes en France, avec la Martinique, la Guadeloupe et Paris. Le Territoire de Belfort se distingue lui par un fort retournement de tendance. Il perd des habitants à un rythme relativement rapide entre 2014 et 2020 alors qu’il en gagnait entre 2009 et 2014.

©

Dijon et Besançon, toujours en croissance 

La population continue d’augmenter à Dijon et Besançon, et dans leurs agglomérations. Elle progresse également dans les intercommunalités alentour. Situées aux franges de la région, celles de Sens et surtout de Mâcon profitent toujours du dynamisme des régions limitrophes, respectivement l’Île-de- France et Auvergne-Rhône-Alpes.

Bénéficiant de la proximité avec la Suisse et de l’installation de frontaliers, les intercommunalités proches de la frontière, en premier lieu celle de Pontarlier, connaissent un fort dynamisme démographique. D’autres agglomérations, comme celles de Dole et Chalon-sur-Saône, gagnent également des habitants. À l’inverse, le Grand Belfort perd plus de 3.900 habitants entre 2014 et 2020. 

Enfin, la baisse démographique s’accentue dans les intercommunalités isolées ou situées dans des zones économiquement fragilisées. C’est le cas par exemple pour celles de Creusot Montceau, Cosne-Cours-sur-Loire, et Saint-Claude. 

©

Méthodologie

Les populations légales de toutes les collectivités territoriales et circonscriptions administratives françaises sont publiées par décret au Journal Officiel. Elles prennent effet au 1er janvier 2023. Établies chaque année – loi du 27 février 2002 – les populations légales sont prises en compte pour l’application de dispositions législatives, réglementaires et financières relatives à l’organisation des communes et à la vie quotidienne de celles-ci. 

La méthode du recensement annuel est basée sur des cycles de collecte de cinq ans. Pour plus de pertinence, les données sont donc traditionnellement analysées avec un pas de cinq ans. Toutefois, l’évolution de la situation sanitaire a conduit à reporter à 2022 l’enquête annuelle de recensement prévue en 2021. Pour toutes les communes de moins de 10 000 habitants, il y aura donc dorénavant (pendant les cinq prochaines années) un intervalle entre deux collectes de recensement de six ans au lieu de cinq habituellement. 

La méthode de calcul des populations annuelles a été adaptée en conséquence. Pour être robustes, les évolutions mesurées sur la dernière période (ici 2014-2020) doivent donc être analysées avec un pas de six ans. Dans le présent document, les comparaisons sont donc basées sur une période de six ans pour la plus récente (2014-2020) et une période de cinq ans (2009-2014) pour la plus ancienne. La comparaison des évolutions de la population, sur ces périodes de durée différente n’en reste pas moins pertinente, car toutes les données sont présentées en moyenne annuelle. 

Les populations légales 2020 sont diffusées dans les limites territoriales existantes au 1er janvier 2022. 

(Insee Bourgogne Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Domicile-travail : le choix de la proximité pour les actifs en Bourgogne Franche-Comté

Selon une dernière étude de l’Insee en Bourgogne Franche-Comté publiée le 9 juillet 2024, les actifs de la région travaillent habituellement au sein de leur intercommunalité de résidence ou à proximité. Toutefois, ils seraient également nombreux à se déplacer dans des intercommunalités plus distantes…

Fête nationale : le programme et les nouveautés à Besançon

Cette année, au-delà des traditionnels défilé, pique-nique et feux d'artifice, un village des armées sera installé sur le parking de Chamars (au niveau du retournement des bus). L'occasion de montrer que Besançon est aussi "une grande ville de garnison". Une initiative du général Pierre-Yves Rondeau, commandant la 1re division, commandant d'armes de la garnison de Besançon, commandant la base de défense de Besançon et délégué militaire départemental du Doubs.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.41
partiellement nuageux
le 13/07 à 18h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
63 %