Braquage au McDonald’s : les malfaiteurs mis en examen

Publié le 07/06/2016 - 19:01
Mis à jour le 07/06/2016 - 19:01

Les deux jeunes hommes de 25 et 26 ans qui ont braqué le McDonald's d'École-Valentin,  avant d'être interpellés par onze hommes du GIGN en civil qui mangeaient dans le fast-food, ont été mis en examen "vol avec armes en récidive".

lh4.googleusercontent.jpg
©Google
PUBLICITÉ

Originaires du Pays de Montbéliard, les deux jeunes hommes avaient fait irruption en tirant à deux reprises et en créant la panique  ce dimanche 5 juin vers 21h au McDonald’s d’École-Valentin dans le Grand Besançon. Dissimulés sous un foulard, ils ont pris la fuite. C’est alors que les hommes du GIGN sont intervenus à l’extérieur du McDo pour les interpeller quelques mètres plus loin. Le premier a chuté dans les escaliers. Le second a été blessé au ventre par une balle après plusieurs sommations des gendarmes.

Hospitalisé, le premier jeune homme a été placé dans une chambre carcérale dans l’attente de son transfert à la maison d’arrêt de Besançon. Le second, blessé par balle, rejoindra une unité dédiée aux blessés à Lyon. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

braquage mcdonald's

Besançon… sous les yeux des États-Unis

Besançon… sous les yeux des États-Unis

Les nouveaux Pieds-Nickelés du braquage ont sévi... ou comment, un braquage dans un Mc Donald's du Grand Besançon intéresse (aussi) la presse américaine. 

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Macron

Ravagée ce lundi 16 avril 2019 par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir". Une souscription nationale va d'ailleurs être lancée, a confirmé Emmanuel Macron, pour aider à une reconstruction qui s'annonce longue et difficile.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 8.91
couvert
le 22/04 à 3h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1010.602 hPa
Humidité
78 %

Sondage