Rassemblement contre l’antisémitisme ce soir à Besançon

Publié le 19/02/2019 - 08:30
Mis à jour le 19/02/2019 - 08:42

Les partis politiques ont lancé un appel à la mobilisation contre l’antisémitisme. Ce grand rassemblement est prévu mardi 19 février 2019 à 19 heures, partout en France. Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, appelle au rassemblement silencieux de tous les citoyens mardi, à 19 heures, sur l’esplanade des Droits de l’Homme.

rassemblement_esplanade_des_droits_de_lhomme_crpahael_giraud-001.jpg
Photo d'archives ©Alerte témoin - Raphaël G.

Plusieurs partis politiques de droite, du centre et de gauche ont lancé, jeudi 14 février, « un appel à l’union contre l’antisémitisme », selon un communiqué transmis par le Parti socialiste (PS). Ils invitent les Français à se réunir partout en France.

"Nous portons dans le débat public des orientations différentes, mais nous avons en commun la République. Et jamais nous n’accepterons la banalisation de la haine. C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des Français à se réunir dans toutes les villes de France pour dire ensemble : non, l’antisémitisme, ce n’est pas la France !", dit le texte.

« Les actes antisémites se sont dramatiquement multipliés au cours de l’année 2018. Ça suffit ! », clament également les signataires, alors que les actes visant les juifs ont augmenté de 74 % en 2018, selon un bilan du ministère de l’intérieur publié mardi.

Infos +

Le Rassemblement national (RN, ex-Front national) de Marine Le Pen n’a pas été invité à signer l’appel par le PS selon l'entourage d'Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste. Même chose pour le mouvement souverainiste de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France.

Toutefois, le RN a apporté dans un communiqué « son soutien à toutes initiatives visant à condamner cet antisémitisme et à assurer la solidarité de la République » avec les victimes. Pour le RN, « l’exclusion assumée » par les quatorze partis politiques « démontre hélas que ceux-là ne souhaitent pas tant lutter contre l’antisémitisme que l’instrumentaliser »« Cette cause mérite mieux que ces petites bassesses politiciennes et électoralistes. »

M. Dupont-Aignan a lui déclaré à l’AFP qu’il participerait au rassemblement de mardi, et accuse Olivier Faure, dans une lettre ouverte, de « détourner cette juste et noble cause qu’est la lutte contre l’antisémitisme pour favoriser de basses manipulations politiciennes ».

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.26
ciel dégagé
le 29/11 à 21h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
98 %

Sondage