Cantines et périscolaires à Besançon : pourquoi 260 élèves n’ont-ils pas de place ?

Publié le 04/09/2023 - 18:01
Mis à jour le 04/09/2023 - 18:01

À chaque rentrée, c’est LE sujet qui fait parler, en particulier les parents d’élèves et les politiques… À Besançon, ce lundi 4 septembre, 260 élèves n’ont pas de place à la cantine, soit 5% de la demande. Un vrai problème pour leurs parents, mais aussi pour le service Périscolaire de la Ville. Claudine Caulet, adjointe à la maire en charge de l’Éducation, des écoles et de la restauration scolaire a répondu à nos questions ce matin.

Si en septembre 2022, 200 élèves n’avaient pas de place à la cantine, cette année, c’est le cas pour 260 enfants. La faute à qui ? S’il faut trouver un ou plusieurs responsables, alors ça dépend des cas.

Toujours le problème de recrutement…

En conférence de presse ce lundi de rentrée dans la salle des portraits de l’Hôtel de Ville, la maire Anne Vignot, entourée de cinq adjoint(e)s dont Claudine Caulet, ont donné quelques explications à cette situation récurrente. En préambule, l’adjointe a expliqué que ”cette année, nous avons été prudents, c’est-à-dire que nous avons admis les enfants en fonction du nombre d’animateurs dont nous étions quasi persuadés qu’ils soient présents le jour de la rentrée”. 

À la rentrée 2022, une cinquantaine d’animateurs manquaient à l’appel le jour de la rentrée, ”une situation très compliquée puisque ”le taux d’encadrement, le gage de la sécurité des enfants, notre première mission, est aussi une obligation règlementaire”, rappelle l’adjointe. Dans les écoles maternelles, le taux d’encadrement est d’un animateur pour 14 enfants, en élémentaire, le taux est d’un animateur pour 18 élèves. 

Pour la rentrée 2023, ”nous avons admis des enfants en prenant en compte ces taux, pour être surs que l’on soit dans les clous en terme de sécurité et d’encadrement des enfants le jour de la rentrée. Si on ne respecte pas ces taux, l’État peut nous faire fermer un périscolaire, et là, ça deviendrait vraiment très compliqué, ce que nous avions dû faire l’année dernière pendant les grèves, ça met tout le monde en difficulté”, explique Claudine Caulet.

Concernant les places dans les cantines, selon les derniers chiffres en date de vendredi 1er septembre, 4.815 enfants étaient admis, soit 95% de la demande. L’adjointe précise que ”ce chiffre peut changer puisqu’au fur et à mesure que l’on recrute des animateurs, on décoince des situations, on ouvrira des places.”

Des inscriptions tardives et des problèmes de ”Portail des familles”

Les parents doivent faire leur demande de périscolaire (cantine comprise) en mai et juin. À l’issue de cela, ils reçoivent un courrier avant le 10 août de la Ville de Besançon indiquant si oui ou non, leur demande est acceptée. Si la demande d’inscription est réalisée plus tard, son traitement est effectué plus tard et les enfants concernés sont sur liste d’attente.

Pour inscrire son enfant au périscolaire, que ce soit pour le matin, le midi ou le soir, il existe deux manières : 

  • l’ancienne méthode, mais toujours actuelle : le dossier papier à imprimer sur le site de la Ville ;
  • le nouvel outil en ligne ”Portail des familles”, une plateforme dédiée, mais qui n’est très pratique, il faut bien le dire. À noter que seulement 25% des parents d’élèves de la commune l’ont utilisé pour inscrire leur(s) enfant(s). 

D’ailleurs, dans ce portail, pour pouvoir valider son inscription, il fallait passer par deux étapes. Malheureusement pour eux, 20% des 25% de parents d’élèves ayant utilisé la plateforme ne sont pas allés jusqu’au bout de la deuxième étape, leur demande d’inscription n’a donc jamais été prise en compte. Malgré cela, Claudine Caulet affirme que ces parents d’élèves ”ont reçu des relances cet été.” 

Claudine Caulet reconnaît que le parcours sur le ”Portail des familles” doit être ”amélioré et être plus fluide”. Son service imagine d’ailleurs la mise en place de tutoriels ”pour aller jusqu’au bout des démarches.”

Pour Anne Vignot, cette situation du périscolaire est encore le résultat ”d’une société qui s’est appuyée trop longtemps sur la présence des mamans à la maison.” Claudine Caulet a rappelé qu’avant le début du mandat en juin 2021, ”on a hérité de 400 élèves qui n’avaient pas de place à la cantine.”

La rentrée bisontine 2023 en quelques chiffres :

  • 7.500 élèves (écoles publiques)
  • 54 classes
  • 63 écoles
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.62
légère pluie
le 20/06 à 9h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %