Carburants : Édouard Philippe tente de calmer la grogne des gilets jaunes

Publié le 14/11/2018 - 10:34
Mis à jour le 14/11/2018 - 10:34

Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes,etc.  A trois jours du mouvement de grogne des gilets jaunes le samedi 17 novembre 2018,  le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi 14 novembre sur RTL une série de mesures pour atténuer la hausse des prix de l’énergie dans le budget des ménages.

 ©
©

Ces mesures ne s'accompagneront pas toutefois d'une annulation de la hausse des taxes sur les carburants et les énergies fossiles (fioul, gaz, etc.) l'an prochain, a confirmé Edouard Philippe sur RTL.

Hausse de taxe maintenue, mais des mesures d'aides

"On ne va pas annuler la taxe carbone, nous n'allons pas changer de pied, nous n'allons pas renoncer à être à la hauteur de cet enjeu qui est considérable", qu'est la transition écologique, a-t-il insisté, alors que de nombreuses manifestations de grogne sur pouvoir d'achat sont prévues samedi à l'appel de collectifs citoyens.

"Mais nous avons également entendu le besoin exprimé par les Français d'être accompagnés dans cette transition, car elle est difficile", a-t-il toutefois ajouté.

200 € pour le chèque énergie

Le chèque énergie, versé aux ménages modestes pour les aider à payer leurs factures d'énergie (gaz, électricité, etc.), sera ainsi élargi pour toucher 5,6 millions de foyers, a annoncé Edouard Philippe. "On va passer de 3,6 millions à 5,6 millions" de foyers, a-t-il déclaré, confirmant la hausse déjà prévue de 150 à 200 euros de ce chèque l'an prochain.

"super prime" à la conversion pour les véhicules pour 20% des ménages les plus modestes

Ces aides censées répondre à la grogne des ménages, représentent environ 500 millions d'euros, en incluant la hausse déjà prévue du chèque énergie, dont le coût avoisine 200 millions d'euros, a confirmé M. Philippe.

Le gouvernement a également décidé de créer une "super prime" à la conversion pour les véhicules pour 20% des ménages les plus modestes, qui atteindra jusqu'à 4.000 euros doublant ainsi la prime existante. Elle sera financée "par le budget de l’État", a dit M. Philippe.

Par ailleurs, le gouvernement veut désormais financer un million de primes à la conversion d'ici la fin du quinquennat, contre 500.000 visées jusqu'ici, alors que 280.000 primes ont déjà été attribuées.

Actuellement, un acheteur qui met au rebut un vieux véhicule polluant, peut bénéficier de cette prime allant jusqu'à 2.500 euros, accessible sous certaines conditions pour l'achat d'un véhicule d'occasion. Le Premier ministre veut aussi faire bénéficier les "grands rouleurs" du dispositif d'indemnités kilométriques et "l'élargir pour les petites cylindrées".

"C'est un avantage fiscal qui va être consenti au gros rouleurs, entre guillemets, qui n'est pas du tout négligeable", a-t-il justifié, sans préciser toutefois combien de ménages pourraient être concernés. Comme l'avait souhaité le président de la République, le gouvernement défiscalisera les aides à l'achat de carburant versées par les collectivités territoriales, à l'image des Hauts-de-France, et celles au covoiturage.

Supprimer d'ici 10 ans les chaudières individuelles au fioul

Enfin, le gouvernement s'est fixé l'ambition de supprimer d'ici 10 ans les chaudières individuelles au fioul, qu'utilisent encore un grand nombre de ménages pour se chauffer. Pour cela, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement souhaite "développer" une prime pour permettre à ces ménages de changer d'équipement.

Video cannot be played.
Please upgrade to a modern browser.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l’ont à nouveau chanté. Moins d’une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d’après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux « premiers de corvée »

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d’Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s’est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les « Livres dans le Boucle ». La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : “Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre…”

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu’un bilan, c’est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.19
couvert
le 16/06 à 9h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
64 %