Carrefour: les syndicats redoutent 20 licenciements par magasin

Publié le 27/04/2012 - 20:28
Mis à jour le 27/04/2012 - 20:30

Les syndicats FO et CFDT du groupe de distribution Carrefour, premier employeur privé de France, ont dit ce vendredi redouter au moins 3000 suppressions de postes à venir ce qui correspondrait à une vingtaine de licenciements par magasin. La direction se refuse de son côté à tout commentaire.?

bénéfice en baisse

PUBLICITÉ

"Nous avons la certitude qu'il y aura entre 3 et 4.000 suppressions d'emplois", a indiqué Dejan Terglav, secrétaire fédéral en charge du commerce pour FO, premier syndicat de l'entreprise qui a vu sa rentabilité chuter en 2011.

Selon le syndicaliste, qui explique s'être fondé sur les "remontées des cadres supérieurs syndiqués chez FO qui ont vu des notes écrites, des plans", les suppressions concerneront "20 personnes en moyenne par magasin", au nombre de "200 et quelque", et "le reste serait réparti sur les sièges sociaux".

Serge Corfa, responsable CFDT, deuxième syndicat de Carrefour, a estimé que les chiffres de FO sont "même sous-estimés", même si les syndicats n'ont à ce stade "aucun écho officiel".?

Le groupe Carrefour, qui compte quelque 471.000 collaborateurs dans le monde et qui est le numéro deux mondial du secteur, a vu son bénéfice net chuter de 14,3% en 2011. Il n'a cessé de perdre des parts de marché dans l'Hexagone face à ses rivaux Casino et Leclerc.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Lutte contre les violences faites aux femmes : « il faut qu’on ne s’épuise pas »

Plusieurs associations du Collectif 25 novembre dont Solidarité Femmes, Osez le féminisme du Doubs, le Centre d'information et de consultation sur la sexualité (CICS), le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le Mouvement de nid, se sont réunies jeudi 14 novembre 2019 pour annoncer les mesures qu'elles souhaitent dans le cadre du Grenelle pour lutter contre les violences faites aux femmes. Le programme autour de la journée internationale contre les violences faites aux femmes a également été dévoilé…

Une trentaine d’infirmier.eres de bloc opératoire manifeste au CHU de Besançon

Suite à l'appel à la grève nationale de l'Union syndicale des associations d'infirmie.eres de bloc opératoire diplômé.es d'Etat (Unaibode) dont le Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire (Snibo), une trentaine d'infirmier.eres de bloc opératoire (Ibode) s'est rassemblée jeudi 7 novembre 2019 sur le parvis du CHU de Besançon. Pourquoi les Ibode sont-ils en grève ? Réponses…

« Pour défendre notre système de santé », un rassemblement devant l’ARS à Besançon le 14 novembre 2019

Les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales CFDT, CGT, Solidaires ( ou SUD) et UNSA du Doubs appellent à un rassemblement de tous les salarié-es et usag-è-r-e-s pour jeudi 14 novembre 2019 pour défendre notre système de Santé et d’Action Sociale.

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

[Mis à jour] • La FDSEA et les JA du Doubs ont décidé de répondre à l’appel à mobilisation national lancé par leurs réseaux FNSEA et JA Nat. Trois convois de tracteurs se sont mis devant la Préfecture de Besançon ce 22 octobre 2019. Selon le FDSEA du Doubs, 150 agriculteurs sont mobilisés. Ils ont ensuite déambulé, en tracteur, dans Besançon, avant de partir vers 15h.

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.72
chutes de neige
le 17/11 à 18h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
99 %

Sondage