Alerte Témoin

Cazeneuve Premier ministre, Le Roux à l'Intérieur : réactions politiques

Publié le 06/12/2016 - 14:39
Mis à jour le 06/12/2016 - 17:39

Réactions politiques à l'annonce ce mardi 6 décembre 2016 de la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre, et à celle de Bruno Le Roux au poste de ministre de l'Intérieur.

cazeneuve.jpg
©BCazeneuve Twitter
PUBLICITÉ

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre : "La désignation de Bernard Cazeneuve comme Premier ministre répond pleinement à l'intérêt supérieur de l'État. Bernard Cazeneuve est un homme solide, un patriote républicain aux convictions laïques affirmées. (...) Le successeur de Bernard Cazeneuve à Beauvau, Bruno Le Roux, connaît bien les problèmes de sécurité. C'est un homme d'expérience qui saura tenir la boutique." (communiqué)

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS : "Avec Bernard Cazeneuve, la France est entre de bonnes mains ! Éthique, respect, ancrage et efficacité" (Twitter)

Thierry Solère, pressenti pour être porte-parole de François Fillon : "Je fais confiance à Bernard Cazeneuve pour, dans les cinq mois qu'il reste jusqu'à l'élection présidentielle, travailler avec dignité pour la continuité de l'action de l'État. (...) Je lui donne le crédit de la dignité en toute circonstance" (sur RTL)

Philippe Gosselin, député LR de la Manche (comme l'a été Bernard Cazeneuve) : "Il y a une certaine fierté d'avoir un Premier ministre de la Manche, où il est relativement consensuel. C'est un homme qui a des qualités d'homme d'État indéniablement, qui saura faire le job avec pondération et conviction. Le poste de ministre de l'Intérieur avec les attentats l'a révélé, il a bien tenu la fonction dans un contexte difficile" (à l'AFP)

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF : "C'est la fin d'un quinquennat crépusculaire, c'est un jeu de chaises musicales, comme une sorte de jeu de poupées russes. Hollande renonce, derrière Valls se lance, il faut remplacer Valls, Cazeneuve, bon. (...) Et puis la dernière poupée russe, la toute petite, c'est Bruno Le Roux qui arrive à l'Intérieur, ce qui fait terminer ce quinquennat en grande débandade et en grand music-hall" (sur France Info)

Éric Coquerel, co-coordinateur politique du Parti de Gauche : "Bernard Cazeneuve a exécuté sans ciller la partie répressive d'une politique austéritaire. Il aura surutilisé les forces de l'ordre pour essayer de juguler les mouvements de contestations. (...) François Hollande a en quelque sorte choisi une assurance privée avec ce très proche. Les autres nominations, dont Bruno Le Roux, sont à l'avenant. François Hollande finit son mandat avec son clan" (communiqué)

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France, candidat à la présidentielle : Cazeneuve "est un homme honorable, tout le monde le sait, mais pour autant c'est une forme de prime à l'échec. (...) Moi je regarde les chiffres, je regarde la réalité. Il n'y a jamais eu une insécurité aussi forte en France" (sur France Info)

André Chassaigne, chef de file du Front de gauche à l'Assemblée : Cazeneuve, "c'est quelqu'un de très respectueux des différentes sensibilités dans l'hémicycle, y compris de celle du Front de gauche. Même si on n'a pas partagé l'ensemble de ses choix, dans un contexte difficile, il a été à la hauteur de sa tâche. Maintenant il ne sera que l'exécuteur testamentaire de la politique de François Hollande et Manuel Valls." (conférence de presse).

Roger-Gérard Schwartzenberg, chef de file des radicaux de gauche à l'Assemblée : "La nomination de Bernard Cazeneuve à Matignon est un fait positif. Il s'agit en effet d'un homme de conviction et d'action, doté d'une large expérience (...). L'on connaît aussi sa fidélité aux grandes valeurs républicaines"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut connaît-il si bien Besançon ?

Dans le cadre de la campagne pour l'élection municipale de Besançon, maCommune.info a invité les 9 candidats à répondre à un quiz 100% bisontin pour savoir s'ils connaissaient si bien la ville qu'ils  veulent représenter et le quotidien des habitants. C'est au tour de Ludovic Fagaut, candidat Les Républicains avec sa liste "Besançon maintenant"...

Municipale 2020 : Marie-Guite Dufay, Patrick Ayache, Alain Fousseret soutiennent… Anne Vignot

Une trentaine d'élu-es et anciens élu-es, ont choisi de soutenir la candidature d'Anne Vignot pour l'élection municipale de Besançon dont la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, Patrick Ayache, vice-président du conseil régional, Martial Bourquin, sénateur du Doubs, etc.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot tient à apporter son soutien aux personnels de l’établissement

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Municipale 2020 : Alexandra Cordier connaît-elle si bien Besançon ?

Dans le cadre de la campagne pour l'élection municipale de Besançon, maCommune.info a invité les 9 candidats à répondre à un quiz 100% bisontin pour savoir s'ils connaissaient si bien la ville qu'ils  veulent représenter et le quotidien des habitants. Après Jean-Philippe Allenbach jeudi, on poursuit avec Alexandra Cordier, candidate sans étiquette avec sa liste "Ensemble !".

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.92
partiellement nuageux
le 18/02 à 9h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
88 %

Sondage