Certes ! Le cirque haute-saônois comique et poétique à Besançon

Publié le 13/12/2014 - 14:15
Mis à jour le 14/12/2014 - 14:38

Si vous vous êtes baladés vers Rivotte ou la Rodia ces dernières semaines, vous aurez constaté la présence d’un chapiteau lumineux… Il s’agit du cirque de la compagnie haute-saônoise L’Enjoliveur ! Jusqu’au 21 décembre 2014, Olivier, Anaïck et leur troupe vous ouvrent les portes de leur univers époustouflant fait d’acrobaties et d’humour dans leur cinquième spectacle « Certes ! ».

Ce soir !

Anaïck Van Glabeke, acrobate, et Olivier Grandperrin, porteur, se sont rencontrés dans l'univers du cirque lorsqu'ils se produisaient dans "Convoi Exceptionnel" avec lequel ils ont parcouru une partie du monde (Europe, Amérique du Sud, etc.) C'est aussi dans ce cirque qu'ils ont monté leur premier numéro.

Après cette longue expérience, le duo a rejoint la compagnie Max et Maurice en Normandie et c'est pendant ce temps qu'ils ont créé leur propre compagnie, l'Enjoliveur en 2004. Leur premier spectacle mettait en scène le couple de manière intime, à la façon La Strada de Fellini "en moins rugueux, une relation de saltimbanque" précise Olivier. C'est ce spectacle qui les a relancé sur les routes et qui a mis la compagnie en route par la même occasion. Les créations se sont succédées au fil du temps… 

Certes ! "Une façon d'accepter une réalité et de la contourner"

Depuis sa création en février 2014 et jusqu'à maintenant, le spectacle "Certes !" a déjà parcouru une grande partie de la France à travers une vingtaine de dates. 

Comme nous l'explique Olivier, ce spectacle est "une façon d'accepter une réalité et de la contourner en ajoutant toujours un "mais" ensuite". "On s'était dit que pour un titre de spectacle, c'était pas mal parce qu'on joue un peu avec la réalité, on la tord, on essaie de jouer avec le vrai, le faux. Dans nos représentations, il y a de vraies-fausses improvisations, de vrais-faux dialogues, des illusions en tout genre et des fois, on va croire que c'est drôle et en c'est ce sera beau" précise le co-fondateur de la compagnie. 

Les spectateurs sont transportés dans l'univers de L'Enjoliveur humoristique et poétique avec des acrobaties, du burlesque... "Il y a un langage du corps qui est quelquefois une pure gestuelle de cirque qui amène des émotions propres au cirque : on peut avoir peur, être époustouflé, ça peut être beau, lyrique, etc. et il y a aussi la gestuelle burlesque quand on part davantage sur des numéros de clowns avec des dialogues. On mélange un peu de tout" précise Olivier.

Certes ! Ca donne envie d'y aller !

Après les dates restantes à Besançon, la compagnie fera une pause pour les fêtes. Elle reviendra sur les routes en avril pour se produire à Épinal, puis sans la Drôme, en Dordogne, en Lorraine, en Lozère et dans le reste de la France. 

Infos pratiques 

  • Certes ! avec Anaïck Van Glabeke, Olivier Grandperrin, Erik Jankowsky, “Pépé”, Livi, Nicolas Burnier
  • Tout public
  • Plein tarif : 12 euros
  • Tarif réduit : 9 euros (étudiants, chômeurs, de 12 à 20 ans…)
  • Tarif enfant : 6 euros (de 4 à 12 ans)
  • Dates :
  • 12 décembre à 20h30
  • 13 décembre à 19h
  • 14 décembre à 17h
  • 19 décembre à 20h30
  • 20 décembre à 19h
  • 21 décembre à 17h
En voici un aperçu :

Le Cirque l'enjoliveur présente sa nouvelle création : Certes from pacomoth on Vimeo.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 28.59
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
4.09 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
43 %