C'est la rentrée à l'Académie de Besançon !

Publié le 01/09/2019 - 14:14
Mis à jour le 01/09/2019 - 14:14

Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, a présenté ce vendredi 30 août les principales nouveautés de la rentrée 2019-2020 : réforme du lycée, parcoursup, école obligatoire...

Jean-François Chanet, recteur de l'Académie, au centre ©MC
Jean-François Chanet, recteur de l'Académie, au centre ©MC
PUBLICITÉ

Cette année, l’Académie de Besançon accueille dans ses rangs 213 496 élèves de premier et second degré, un chiffre « stable » (-0,6%) par rapport à l’année passée. Le recteur, Jean-François Chanet, dit aborder « sereinement » cette rentrée, et discute des principales nouveautés et actualités en Franche-Comté :

Numérique

Un nouvel ENT (Espace Numérique de Travail) a été développé dans la région. Il se nomme ECLAT : Ecole, Collège, Lycée, Académies et Territoires en BFC. Il permet ainsi d’assurer une continuité entre le 1er degré (écoles) et le 2nd (collèges lycées).

Formation professionnelle

Suite au succès du programme « 2+1 » (deux années , la seconde et la première, à l’école, puis la terminale en apprentissage), l’Académie développe le « 1+2 » : seconde à l’école, première et terminale en apprentissage.

Réforme du lycée

Disparition des séries (ES,S,L) : 48% des élèves qui rentrent en première ont fait des choix de matière qu’ils n’auraient pas pu faire dans les anciennes séries. « Les séries avaient des avantages mais étaient ségrégatives » selon M. Chanet, qui assure que « la loi augmente l’égalité des chances, chaque élève ayant le choix de son parcours qui l’outillera au mieux pour la suite. »

« Evidemment, cela complexifie l’organisation, et on s’attend à quelques fragilités d’emploi du temps » complète le recteur ; « mais il faut souligner les énormes efforts faits par les services de l’Académie pour s’adapter et assurer une rentrée dans les meilleures conditions possibles ».

Concernant les grèves des professeurs, ces derniers ont été « peu nombreux, pas représentatifs du corps enseignant », et « le calendrier du baccalauréat a été parfaitement respecté ».

Parcoursup

Selon le recteur, Parcoursup a rencontré « un vrai succès« . Les chiffres officiels ne sont pas encore communiqués, mais il assure déjà que « les élève en réorientation et reprise d’études sont plus nombreux que l’an passé. »

Aussi, selon Maurice Dvorsak, le chef du service académique information et orientation à l’académie de Besançon, « tous les candidats se sont fait remettre une proposition. » Même si cela signifie parfois « devoir prendre une formation un peu différente de celle imaginée, pour réessayer l’an prochain. »

Par exemple, avec la fin des concours pour les écoles d’infirmiers, beaucoup de candidats se sont présentés mais les places étant limitées, une réorientation a parfois été nécessaire…

Ecole obligatoire dès trois ans

Avant, la loi Ferry de 1882 obligeait l’instruction à six ans. Désormais, l’instruction est obligatoire dès trois ans. « Cela concerne relativement peu d’enfants » (384 dans la région) « mais c’est une mesure de justice sociale. »

Et de préciser : « déjà, on lutte contre un phénomène : les enfants non scolarisés ont tendance à être collés aux écrans (tv, ordinateur…) ». Mais aussi, « c’est une lutte contre la première des inégalités : la maîtrise de la langue. » Car arriver à l’école à six ans sans maîtriser le français, c’est déjà avoir un parcours scolaire difficile devant soi.

Labellisation développement durable

Enfin, cette année scolaire se fera sous le signe du développement durable, pour lequel les élus lycéens seront désormais associés.

De plus, la recherche du label « E3D », Établissement en démarche de développement durable, est d’autant plus d’actualité : ils étaient 23 établissements à être labellisés en BFC en 2018-2019, 6 ont été renouvelés, 17 sont nouvellement labellisés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.52
légère pluie
le 17/10 à 21h00
Vent
3.66 m/s
Pression
1015.78 hPa
Humidité
95 %

Sondage