C'est la rentrée à l'Académie de Besançon !

Publié le 01/09/2019 - 14:14
Mis à jour le 01/09/2019 - 14:14

Jean-François Chanet, recteur de l’Académie de Besançon, a présenté ce vendredi 30 août les principales nouveautés de la rentrée 2019-2020 : réforme du lycée, parcoursup, école obligatoire…

 ©
©

Cette année, l'Académie de Besançon accueille dans ses rangs 213 496 élèves de premier et second degré, un chiffre "stable" (-0,6%) par rapport à l'année passée. Le recteur, Jean-François Chanet, dit aborder "sereinement" cette rentrée, et discute des principales nouveautés et actualités en Franche-Comté :

Numérique

Un nouvel ENT (Espace Numérique de Travail) a été développé dans la région. Il se nomme ECLAT : Ecole, Collège, Lycée, Académies et Territoires en BFC. Il permet ainsi d'assurer une continuité entre le 1er degré (écoles) et le 2nd (collèges lycées).

Formation professionnelle

Suite au succès du programme "2+1" (deux années , la seconde et la première, à l'école, puis la terminale en apprentissage), l'Académie développe le "1+2" : seconde à l'école, première et terminale en apprentissage.

Réforme du lycée

Disparition des séries (ES,S,L) : 48% des élèves qui rentrent en première ont fait des choix de matière qu'ils n'auraient pas pu faire dans les anciennes séries. "Les séries avaient des avantages mais étaient ségrégatives" selon M. Chanet, qui assure que "la loi augmente l'égalité des chances, chaque élève ayant le choix de son parcours qui l'outillera au mieux pour la suite."

"Evidemment, cela complexifie l'organisation, et on s'attend à quelques fragilités d'emploi du temps" complète le recteur ; "mais il faut souligner les énormes efforts faits par les services de l'Académie pour s'adapter et assurer une rentrée dans les meilleures conditions possibles".

Concernant les grèves des professeurs, ces derniers ont été "peu nombreux, pas représentatifs du corps enseignant", et "le calendrier du baccalauréat a été parfaitement respecté".

Parcoursup

Selon le recteur, Parcoursup a rencontré "un vrai succès". Les chiffres officiels ne sont pas encore communiqués, mais il assure déjà que "les élève en réorientation et reprise d'études sont plus nombreux que l'an passé."

Aussi, selon Maurice Dvorsak, le chef du service académique information et orientation à l’académie de Besançon, "tous les candidats se sont fait remettre une proposition." Même si cela signifie parfois "devoir prendre une formation un peu différente de celle imaginée, pour réessayer l'an prochain."

Par exemple, avec la fin des concours pour les écoles d'infirmiers, beaucoup de candidats se sont présentés mais les places étant limitées, une réorientation a parfois été nécessaire...

Ecole obligatoire dès trois ans

Avant, la loi Ferry de 1882 obligeait l'instruction à six ans. Désormais, l'instruction est obligatoire dès trois ans. "Cela concerne relativement peu d'enfants" (384 dans la région) "mais c'est une mesure de justice sociale."

Et de préciser : "déjà, on lutte contre un phénomène : les enfants non scolarisés ont tendance à être collés aux écrans (tv, ordinateur...)". Mais aussi, "c'est une lutte contre la première des inégalités : la maîtrise de la langue." Car arriver à l'école à six ans sans maîtriser le français, c'est déjà avoir un parcours scolaire difficile devant soi.

Labellisation développement durable

Enfin, cette année scolaire se fera sous le signe du développement durable, pour lequel les élus lycéens seront désormais associés.

De plus, la recherche du label "E3D", Établissement en démarche de développement durable, est d'autant plus d'actualité : ils étaient 23 établissements à être labellisés en BFC en 2018-2019, 6 ont été renouvelés, 17 sont nouvellement labellisés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.03
légère pluie
le 15/06 à 6h00
Vent
5.22 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %