CFDT : objectif 18000 adhérents en Franche-Comté

Publié le 16/06/2011 - 17:15
Mis à jour le 16/06/2011 - 17:15

Une centaine de cadres de la CFDT ont planché sur la syndicalisation lors de leur assemblée générale de mi-mandat tenue ce jeudi à Besançon. Philippe Busi, secrétaire régional en charge du développement, espère que son syndicat va retrouver son niveau de militants de 2002 date à laquelle ils étaient au nombre de 18000.

Aujourd’hui, ils ne sont plus que 12800, mais la baisse a été enrayée en 2008 et, l’an passé, la CFDT a enregistré une hausse de 1,2% de ses adhérents. Le mouvement contre la réforme des retraites y a contribué, mais Philippe Busi y voit surtout « les premiers effets d’une pratique syndicale de proximité ».
« Le travail des délégués s’oriente plus vers les préoccupations des salariés plutôt que sur des problèmes institutionnels », souligne le secrétaire régional, conscient que le syndicalisme c’est aussi de « la communication entre les équipes de la CFDT et les salariés ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.53
couvert
le 03/03 à 3h00
Vent
1.77 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
87 %