Changement climatique : "il faut penser la ville du dessus et du dessous" (Anne Vignot)

Publié le 11/08/2020 - 19:21
Mis à jour le 11/08/2020 - 19:21

"La ville face au changement climatique", tel était le thème de la conférence de presse donnée ce mardi 11 août 2020 au Parc Micaud par Anne Vignot, la maire de Besançon. Un sujet qui a toute son importance en plein épisode caniculaire...

C'est un sujet qui était cher à Anne Vignot lorsqu'elle avait été élue conseillère municipale en 2014. Elle en avait ensuite fait un fer de lance lors de sa campagne et elle compte bien ne pas lâcher le morceau lors de son mandat de maire : "Nous devons penser la ville et l'activité dans la ville d'une autre façon pour pouvoir proposer des conditions de vie différentes. Sinon nous allons continuer sur une une trajectoire qui est extrêmement grave", alerte-t-elle.

De la végétalisation, mais pas que..

Concernant la construction de nouveaux quartiers, Anne Vignot précise qu'il "faudra penser la ville du dessus et la ville du dessous". Elle relève notamment les difficultés d'implantation des végétaux sur des places telles que celle de la Révolution où "des vestiges , de la fibre et des conduites de gaz" entrave certaines implantations. Il s'agira donc, selon la maire, de penser différemment les prochaines constructions et de prendre en compte d'importantes fosses où les arbres pourront être implantés (l'enracinement de l'arbre est égal à sa hauteur).

Certes la maire souhaite végétaliser les espaces, mais elle apporte certaines nuances : "la végétalisation nécessite un accompagnement important. Il faut également avoir une réflexion sur la sécheresse. Un arbre a besoin d'avoir une ressource en eau. Il ne suffit pas de dire on plante 30.000 arbres... Nous avons vu le cas en Turquie où les nouvelles implantations meurent au bout de quelques mois".

Anne Vignot n'exclut pas non plus la possibilité "d'acheter un bien immobilier et de le transformer en espace vert".

D'autres mesures sur lesquelles la maire travaille :

  • Le développement du réseau cyclable ainsi des matériaux qui le compose (afin d'éviter la réverbération, facilité la perméabilité de l'eau...)
  • Réflexion sur le télétravail
  • La question des centrales hydroélectriques afin de "créer une nouvelle énergie"
  • Le développement durable pour "sortir des énergies fossiles"
  • La gratuité du réseau Ginko la veille et le jour de pic de pollution
  • La rénovation des bâtiments administratifs et scolaires
  • Surveillance accrue des prélèvements en forêt
  • Travail sur les zones maraîchères, une légumerie locale et la lutte contre le gaspillage
  • Réflexion sur la transformation du gaz de ville en biogaz

Pour Anne Vignot, une chose est sûre. La lutte contre le changement climatique passera également par l'engagement des habitants : "la résilience de la ville nécessite des choix importants et nous avons besoin des habitants pour faire ces choix. Le changement ne pourra être massif seulement si un maximum de personnes adhère".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Besançon rend hommage aux harkis

L’hommage a été rendu samedi 25 septembre 2021 au parc des Glacis à Besançon dans le cadre de la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membre des formations supplétives. 

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.25
couvert
le 28/09 à 12h00
Vent
3.17 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage