Charte de moralisation de la vie politique : "Indignons-nous de ce manque de courage"

Publié le 02/02/2014 - 11:25
Mis à jour le 02/02/2014 - 11:27

Le 31 janvier 2014, l’union de la droite et des centres réunie autour de Jacques Grosperrin, a donné rendez-vous à l’ensemble des candidats aux élections municipales 2014. Les candidats étaient invités à venir amender, compléter, voire signer la Charte de moralisation de la vie politique bisontine. Aucun candidat ne s’est présenté à la brasserie Granvelle, lieu du rendez-vous... Le candidat UMP réagit à un "manque de courage des candidats à parapher la charte d’exemplarité".

Jacques Grosperrin ©Alexane
©

Municipales 2014

"Cette charte, volontaire et contraignante, décline des règles incontournables pour le maintien des principes de la Démocratie moderne : L’exemplarité (par des engagements de limitation de pouvoirs, de mandats et d’intérêts), le respect (droits de regard, de retrait, et de garantie des débats et des choix par votes à bulletin secret), la transparence (des patrimoines des élus, de la gestion de la ville) et l’écoute (par des pétitions, des referendums et des questions ouvertes par les citoyens)" explique Jacques Grosperrin.

" En toute honnêteté, je ne m’attendais pas à une grande affluence. (...)   Ce qui m’a étonné, c’est l’attitude de la filiale dissidente. Je pensais qu’elle avait la volonté d’une réelle autonomie, au moins jusqu’au 1er tour. Elle aurait pu d’ailleurs jouer une politique « marketing » audacieuse en se démarquant. Elle a décidé de servir les plats, même périmés de la maison mère.

J’ai ouvert le débat. J’ai tendu la main. Sans succès. Je continue donc ma route. Je m’engage à publier mon bulletin de santé dans les plus brefs délais.

Indignons-nous de ce manque de courage, osons dénoncer ce système, il est temps que les élus bisontins soient exemplaires, respectueux, honorables et attentifs aux attentes des citoyens." indique le candidat UMP.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.11
légères chutes de neige
le 03/12 à 6h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
98 %

Sondage