Chasse aux cervidés : six infractions lors d'un contrôle de chasseurs en Haute-Saône

Publié le 20/02/2024 - 10:15
Mis à jour le 22/02/2024 - 16:10

A l’approche de la date de fermeture de la chasse aux cervidés, les services de la Gendarmerie nationale, de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et de l’Office National des Forêts (ONF) ont réalisé un contrôle de chasse conjoint le 28 janvier 2024, au nord des cantons de Jussey et de Port-Sur-Saône.

Cette opération faisait suite à plusieurs autres actions de contrôle réalisées en interservices au cours de la saison de chasse 2023-2024 sur tout le territoire haut-saônois et portant sur diverses thématiques : en période de brâme du cerf élaphe ou tout simplement concernant le bon déroulement des actions de chasse.

”Le contrôle du respect des mesures de sécurité est un enjeu prioritaire, afin de prévenir les risques pour les chasseurs et les non-chasseurs”, souligne la préfecture de la Haute-Saône, ”la saison 2023-2024 confirme d’ailleurs la baisse significative des accidents de chasse des années précédentes.” La préfecture ajoute que ”ces opérations ont aussi pour objectif de contrôler les prélèvements effectués afin de veiller à l’équilibre agro-sylvo-cynégétique, à la prévention des dégâts (agricoles et forestiers) et des atteintes aux biens et aux personnes (collisions avec la grande faune notamment).”

Au cours de cette journée du 28 janvier, 85 chasseurs ont été contrôlés répartis sur 20 associations communales de chasse agréées (ACCA) et chasses privées. Six infractions ont été relevées :

  • 4 pour non-présentation du permis de chasser lors du contrôle. Ces situations ont été régularisées auprès des services ;
  • 1 infraction pour non-respect du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique "absence de panneaux de signalisation temporaire sur ou proximité immédiate des voies publiques lors des actions collectives de chasse à tir au grand gibier" ;
  • 1 infraction pour chasse en état d'ivresse manifeste et avec port d'arme. Elle fait l’objet d’une procédure judiciaire sur instruction du Procureur de la République. Il s’agit d’une nouvelle infraction créée récemment par le décret du 16 septembre 2023.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Pancartes et affiche anti-migrants : ”Le moment est grave pour toutes les femmes françaises” selon le collectif Némésis

Suite au dépôt de plainte et pendant a garde à vue de l’une de ses militantes ayant brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors" et installé une affiche sur une façade, le collectif Némésis a publié un communiqué le 9 avril 2024 dans lequel il parle de ”véritable persécution”.

Recette du week-end : Brochettes de poulet à l’asiatique et au morbier

Pour ce week-end des 6 et 7 avril 2024, puisque la météo est au beau fixe, on vous propose de sortir dès à présent le barbecue ou presque ! On vous propose une recette de saison donc mais avec une touche locale bien sûr, pour cette recette de brochettes de poulet à l'asiatique et au morbier aop. 

Exploitation de l’aéroport Dole-Tavaux : une association dépose une requête au tribunal administratif

Serre Vivante, association de protection de la nature, a déposé, auprès du tribunal administratif de Besançon, une requête à l'encontre de la décision de la Direction de la sécurité de l'aviation civile Nord Est autorisant la société Edeis à exploiter l'aérodrome de Dole-Tavaux, a-t-on appris samedi 30 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.18
légère pluie
le 15/04 à 6h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
93 %