Alerte Témoin

Cheminots et intermittents manifestent devant le siège départemental du PS

Publié le 17/06/2014 - 12:29
Mis à jour le 17/06/2014 - 18:30

Près de 140 cheminots et intermittents du spectacle se sont rassemblés devant le siège départemental du PS ce mardi 17 juin 2014 vers 11h00 dans le cadre de la journée d'action nationale des cheminots en grève depuis plusieurs jours. Objectif : faire "front commun" et "demander de comptes" au Parti socialiste. La circulation a été coupée au niveau du 17 avenue de la Gare d'eau à Besançon où est situé le local de la permanence du Parti socialiste, fermé.

Selon le syndicaliste, les conséquences de cette réforme seront lourdes : "La question de la dette du ferroviaire qui est une dette publique et qui devrait revenir à l'Etat, va tomber sur le compte des cheminots. Ca se voit sur le budget 2014 de la SNCF qui prévoit 2.453 suppressions d'emplois cette année. Donc avec une dette qui va peser aussi lourd sur les cheminots, on sait bien que ça encore être une accumulation de suppression d'emplois dans les années à venir ce qui veut dire : fermetures de guichets, plus de controleurs dans les trains, des agents d'escale dans les gares qui ne seront plus là pour aiguiller les usagers. c'est tout le service public qui risque d'en prendre un coup". Il ajoute que "On sait déjà qu'en Franche-Comté, deux ou trois gares risquent de fermer avant la fin de l'année." 

Concernant cette grève qui peuvent pertuber les candidats au baccalauréat en ce moment, Mickaël Vandernoot, secrétaire général de la Fédération des cheminots - CGT explique que "On ne peut que regretter que ça puisse pénaliser les usagers. On le regrette d'autant plus qu'on est obligé d'arriver à cet état de grève parce qu'aucun dialogue social avec l'entreprise n'a pu être organisé avant cela. Ce qu'on défend à l'heure actuelle, c'est le service public, ce sont les valeurs qu'on défend pour que les usagers circulent dans de meilleures conditions.

Les intermittents, moins nombreux que les cheminots, ont été plus discrets. Ils souhaitaient "demander des comptes" aux représentants du Parti socialiste mais sans succès puisque les stores de la permanence sont restés fermés.

Article : Léon Gama et Alexane

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Les musées de Besançon au bout du fil pour rompre l’isolement des plus fragiles

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications...

Des aides alimentaires et distributions de masques pour les plus vulnérables

Dans le cadre du plan d'urgence pour l'aide alimentaire, Joël Mathurin, préfet du Doubs, s'est rendu ce 20 mai 2020 au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Le Roseau, géré par l’ADDSEA, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide alimentaire et de la distribution de masques aux  personnes en situation de précarité.

Action « casserolade » des Blouses Blanches à Besançon

Dans le cadre des actions nationales des “Jeudis de la colère“ les différents collectifs de Blouses Blanches du secteur (CIU, CIH, collectif Blues Blanches, Printemps de la Psy), soutenus par SUD Santé, organisent ce jeudi 28 mai 2020 à 14 heures sur le parvis du CHRU Jean Minjoz, une action “Casserolade“ intitulée “Je#dis ma colère“.

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Covid-19 : des milliers de chèques services distribués aux personnes démunies en Haute-Saône

Début avril 2020, le ministre chargé de la Ville et du Logement a lancé un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services pour permettre aux personnes sans domicile et sans ressources de se procurer des denrées alimentaires et des produits d’hygiène. Après le Doubs, c'est au tour de la Haute-Saône de distribuer plusieurs milliers de chèques services aux personnes les plus vulnérables, est-il annoncé ce mardi 21 avril.

La BAF distribue des produits locaux aux étudiants pendant le confinement

Afin de permettre aux étudiant.e.s d’accéder à des produits alimentaires locaux, la Ville de Besançon ainsi que Grand Besançon Métropole ont souhaité apporter leur soutien à la BAF (Besançon et ses Associations Fédérées), fédération des associations étudiantes de Franche-Comté. La première distribution s'est déroulée samedi 18 avril.

Des associations demandent au gouvernement une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté

Le Secours catholique, APF France Handicap, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), la Fondation Abbé Pierre, le Collectif ALERTE, Emmaüs France, l'UNIOPSS et ATD Quart Monde s'unissent pour lancer un appel au président de la République dans le cadre de la crise sanitaire. Ces associations demandent le versement d'une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté, selon un communiqué du 15 avril 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.57
ciel dégagé
le 30/05 à 0h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
60 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune