Alerte Témoin

Chevènement sur Mélenchon: "On n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer"

Publié le 07/09/2015 - 08:31
Mis à jour le 07/09/2015 - 08:31

"On n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer", a déclaré dimanche 5 septembre 2015 Jean-Pierre Chevènement à propos de Jean-Luc Mélenchon, qui avait sèchement refusé l'offre de rapprochement de l'ex-ministre pour gagner les électeurs du Front national.

DSC_8222.JPG
@carvy

Jean-Pierre Chevènement avait invité le cofondateur du Parti de Gauche, mais aussi Arnaud Montebourg et Nicolas Dupont-Aignan, à un colloque le 26 septembre 2015 à l'Assemblée sur le thème "Europe et souveraineté".

"Il a changé d'avis. Il m'avait dit +oui+. Je ne lui demandais pas de débattre avec Nicolas Dupont-Aignan (le leader de Debout La France, ndlr). Il faut savoir s'écouter. Quand on souhaite être président de la République, on peut le souhaiter à Jean-Luc Mélenchon, il faut être l'homme de la nation, partir de l'intérêt public", a déclaré M. Chevènement dans l'émission "12/13 Dimanche". "Ce colloque est reporté, il aura bien lieu et sera recalibré avec des intellectuels", a-t-il indiqué.

"Je ne peux pas aider Jean-Luc Mélenchon à échapper à ses mauvaises fées gauchistes s'il ne le souhaite pas. Je souhaite l'aider, mais on n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer. Surtout s'il veut vous entraîner vers le fond", a-t-il lancé. "Je ne veux pas dire qu'il n'y aura pas d'autres choses à faire avec Jean-Luc Mélenchon. il peut évoluer", a-t-il nuancé.

Dans une lettre à l'ancien ministre, M. Mélenchon avait notamment invoqué la présence de M. Dupont-Aignan pour refuser son invitation: "Sais-tu qu'il s'est prononcé pour remettre en cause le droit du sol ? Devra-t-on discuter de sa proposition de choisir Marine Le Pen comme Premier ministre s'il était élu président de la République?"

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.04
ciel dégagé
le 26/05 à 9h00
Vent
6.04 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
38 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune