Chômage partiel et formation: Marie Guite Dufay presse l’Etat et les financeurs

Publié le 19/02/2009 - 19:05
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:38

Dans un communiqué, la présidente de la Région prend acte de la création d’un fonds d’investissement par Nicolas Sarkozy et invite à la «mise en œuvre de mesures rapides».

PUBLICITÉ

Le communiqué du conseil régional : « L’annonce par le Président de la République de la création d’un fonds d’investissement social, doté d’au maximum de 3 milliards d’euros répond en partie à une demande forte exprimée par les syndicats. Ceux-ci ont également insisté pour que les politiques de formation professionnelle trouvent toute leur place dans les mesures de lutte contre les effets de la crise sociale.

 
Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région de Franche-Comté, a clairement affirmé depuis plusieurs mois la nécessité de mettre en oeuvre des dispositifs de formation professionnelle en substitution au chômage partiel dans les entreprises. Cette annonce du Président de la République va donc dans le bon sens à condition qu’elle soit suivie d’effets sur le terrain.
 
Lors de la commission permanente du 6 février dernier, le Conseil Régional a adopté des mesures de soutien à la formation dans des entreprises en baisse d’activité et des mesures de soutien individuelles pour les salariés en chômage partiel qui souhaitent se former, en partenariat avec les organismes financeurs de la formation professionnelle (OPCA).
 
L’expérimentation de dispositifs de substitution du chômage partiel par la formation dans les entreprises nécessite une volonté forte. L’Etat et les OPCA doivent accepter de faire bouger les lignes de leurs interventions traditionnelles afin de permettre le financement de plans de formation d’avenir dans les entreprises tout en évitant les pertes de salaires pour les employés.
 
Marie-Guite Dufay appelle donc une nouvelle fois les représentants de l’Etat en région à s’engager, avec les OPCA et le Conseil Régional, dans la mise en oeuvre rapide de mesures concrètes pour répondre aux besoins des entreprises et des salariés victimes des effets de la crise ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.36
ciel dégagé
le 22/08 à 21h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1024.68 hPa
Humidité
91 %

Sondage