Christophe Viennet et le GBDH affichent leurs ambitions

Publié le 21/06/2023 - 18:02
Mis à jour le 22/06/2023 - 15:39

Lors d'une conférence de presse tenue le 20 juin au palais des sport de Besançon, le président du GBDH Christophe Vichot et son nouveau staff sportif composé de Christophe Viennet et Gael Michaud ont passé en revue les perspectives ambitieuses du club et la construction de sa nouvelle équipe pour la prochaine saison 2023-2024.

L’ambition c’est le mot qui revient le plus dans la bouche du président et celui du staff technique. Pour remplir ses nouveaux objectifs, le club a parier sur une figure emblématique du handball bisontin Christophe Viennet. D’ailleurs, doit-on encore présenter le "nouveau" coach du GBDH ? Natif de Besançon, le joueur de l’ESBM qui a débuté sa carrière d’entraineur dans la cité comtoise, est de retour sur le banc du GBDH qu’il avait occupé de 2009 à 2017. Malgré un départ au goût amer, le Bisontin effectue finalement un retour en grâce six ans plus tard, avec à la clé un contrat courant jusqu’en 2026. 

"On a fait le choix de travailler avec Christophe et de repartir sur un contrat de trois ans minimum, voire plus si affinités" a commenté Christophe Vichot qui s’est dit "plus que satisfait" du retour de Viennet. Pour celui qui a hésité à lâcher les rennes de la direction du club, le retour de Christophe Viennet est une "très bonne nouvelle qui redonne de l’ambition" et l’envie de "continuer à écrire une histoire".

"Ramener de l'ambition sportive"

S’il est vrai que du point de vue financier et en terme de structuration, le club se porte bien, sportivement… il y a mieux à faire. "La carence qui est la notre se sont les résultats sportifs" reconnait volontiers le président du GBDH. La mission du nouveau staff sportif sera donc de "nous rapporter un maximum de victoires et nous redonner une certaine assise et un peu plus d’ambition concernant la saison à venir". Il est vrai qu’avec seulement 8 victoires au compteur cette saison sur 30 journées, l’objectif ne s’annonce pas insurmontable.

"Me voilà de retour" annonce simplement le "re"coach du GBDH. Un retour qui n’est pas dû à une certaine nostalgie mais bien à "un défi plus qu’autre chose". Malgré les nombreuses autres sollicitations reçues, "réussir à avoir un projet ambitieux dans ma ville ça a sonné assez rapidement comme quelque chose d’intéressant" a sobrement déclaré coach Viennet.

Un challenge à relever

Comprenez que disputer péniblement le maintien ne fait pas partie des projets du nouveau coach qui reconnaît toutefois qu’"aujourd’hui ce n’est pas rien d’obtenir un maintien en proligue". Un projet en adéquation avec celui du président qui estime qu’aujourd’hui "le 10e budget de proligue a le droit d’avoir d’autres ambitions sportives que celles que l’on avait jusqu’à maintenant".

Fort de ses expériences précédentes à Sélestat et à Cocks en Finlande où il a respectivement raflé un titre de Champion de France de Proligue et disputé la coupe d’Europe, Christophe Viennet a confié qu’il avait eu "envie de relever ce challenge là". Il entend dès à présent user de son expérience pour influer cette "culture de la gagne" dans les rangs bisontins.

Pour cela, le coach a eu toute la liberté de constituer son équipe composée cette saison de 12 nouvelles arrivées. Une équipe qui correspond "à ma conception du hand" a précisé Viennet qui a donc sélectionné des joueurs qui ont "l’habitude de gagner", qui ont "une expérience du haut niveau" et qui sont prêts à évoluer dans un jeu rapide. Un remaniement qualifié par Christophe Vichot comme "capable d’apporter le coup de sang dont on a besoin".

La cohésion opératoire prendra du temps

S’il ne se fait pas de souci pour ce qui est de la cohésion sociale car "beaucoup se connaissent déjà", Christophe Viennet sait surtout que c’est sur la cohésion opératoire sur le terrain qu’il faudra plus de temps. Pour cela, il pourra s’appuyer sur son assistant, Gael Michaud, conseiller technique à la Ligue de Bougogne-Franche-Comté et entraîneur-adjoint de l’équipe de France U19 et U17 masculine. Présent au club depuis 15 ans, il dit avoir été "séduit" par le projet du club dans lequel il a senti qu'un "renouveau" était en marche. 

S’il avoue que "le travail va être complexe", l’assistant affirme vouloir faire en sorte "que cette équipe soit compétitive le plus rapidement possible" tout en restant dans "des ambitions sans prétention". Le projet n’est pas "de monter en starligue à très court terme" reconnait Gaêl Michaud mais bien de "construire des bases solides".

Reprise le 20 juillet 2023

Le GBDH pourra ainsi compter sur sa réserve de jeunes joueurs pour accompagner son développement. Gael Michaud a expliqué que le club "a la volonté de devenir un club formateur et accompagnant". Si le travail ne se fera pas en un an, l’ambition est là encore de réussir d’ici quelques années à mener les jeunes joueurs du club "à leur meilleur niveau possible". Un travail de formation pour lequel le GBDH "va se donner du temps" a précisé le président Vichot et dont ils espèrent que les premiers résultats se verront "d’ici trois à cinq ans".

En attendant la reprise sportive des Bisontins est programmée au 20 juillet avec sept matchs amicaux comprenant notamment des adversaires européens. 

©

Effectif 2023-2024 

Gardiens 

  • Dimitri Kholmov 
  • Clément Franck
  • Bilel Saidani

Arrière gauche 

  • Lucas Hubert 
  • Sébastien Danesi

Demi-centre 

  • Adrien Claire 
  • Luka Brkjacic
  • Matteo Kellner

Arrière droit 

  • Martin Petiot 
  • Loïc Diarrasouba
  • Calvès

Ailier droit 

  • Valentin Laplace 
  • Mathis Beauchef

Ailier gauche 

  • Gauthier Morvan 
  • ?

Infos +

  • Sylvain Rognon, un autre joueur bien connu du GBDH prendra lui, la tête de l’équipe réserve la saison prochaine.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Clément Berthet sur le départ de la Classic Grand Besançon Doubs : “On vise clairement la victoire !”

Le Classic Grand Besançon Doubs a démarré, d’abord de Besançon, puis de Chalezeule pour quelques heures de course cycliste jusqu’à Montfaucon vendredi 12 avril 2024. On a posé quelques questions à l’un des coureurs francs-comtois, Clément Berthet quelques minutes avant la course.

Suivez en direct la Classic Grand Besançon Doubs…

La première épreuve du triptyque franc-comtois démarre ce vendredi 12 avril 2024 ! Après un départ sur l’esplanade des Droits de l’Homme à Besançon, les coureurs devront s’élancer sur un parcours de 171,3 km en affrontant trois côtes… Celles de Marchaux, d’Epeugney, de la Malate. Suivez la course en direct avec nos journalistes sur place.

Premier contrat pro avec le FC Sochaux-Montbéliard pour Dalangunypole Gomis

Déjà pleinement intégré au groupe, le défenseur Dalangunypole Gomis vient de signer son premier contrat professionnel en faveur du FCSM a fait savoir le club mercredi 10 avril 2024. Le jeune joueur de 19 ans, issu du centre de formation sochalien, s’est engagé jusqu’en 2027. Son contrat prendra effet à compter du 1er juillet 2024. 

Tout ce qu’il faut savoir sur la Classic Grand Besançon Doubs

C'est le jour J ! La Classic Grand Besançon Doubs aura lieu ce vendredi 12 avril 2024, le départ est prévu à 11h20 sur l'esplanade des Droits de l'homme à Besançon. Les organisateurs ont confirmé la présence de plusieurs coureurs susceptibles de s’illustrer lors de cette course tant attendue des Bisontins amateurs de la petite reine. On fait le point sur toutes les infos utiles de la course. 

Sports : une victoire pour le BesAC, un nul pour le Racing

Retour sur les résultats sportifs du week-end du 6 avril 2024, enfin une victoire de caractère pour le BesAC devant son public des Montboucons et le Racing Besançon a de son côté mis un terme à sa mauvaise série en concédant le nul face à Fleury au stade Léo Lagrange.

Sports : des réactions espérées du côté du Racing Besançon et du BesAC

Parmi les rencontres majeures de ce week-end, deux matchs à suivre dans la cité bisontine. En mauvaise posture, le Racing doit réagir malgré la venue du 4e sur sa pelouse de Léo Lagrange ce samedi 6 avril. De son côté, d'ores-et-déjà condamné à la N2, on n'espère plus qu'une réaction d'orgueil du côté du BesAC qui reçoit l'avant-dernier Lorient aux Montboucons.

Besançon prêt pour les Jeux olympiques et paralympiques

Durant cinq mois, d’avril à août 2024, Besançon se met au rythme des Jeux. À l’occasion d’une conférence de presse jeudi 4 avril, la maire de Besançon Anne Vignot, son adjoint chargé aux sports Abdel Ghezali et d’autres acteurs du monde sportif local, ont dévoilé le programme d’événements sportifs et culturels de la ville.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.08
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
45 %