CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

Publié le 20/06/2019 - 15:39
Mis à jour le 20/06/2019 - 17:11

Les sapeurs-pompiers du Doubs ont présenté ce jeudi 20 juin 2019 les nouveaux locaux du centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) à Besançon. Ils peuvent ainsi mieux coordonner leurs moyens, surtout face à la hausse du nombre interventions dans le département : les opérateurs y reçoivent plus de 500 appels par jour et programment une intervention toutes les 13 minutes !

PUBLICITÉ

Face à la hausse des interventions…

En 2018, le CODIS a reçu plus de 200 000 appels de détresse (soit 565 par jour) et engagé près de 60 000 engins sur le terrain (110 interventions/jour) ; cela représente une augmentation de leurs interventions de 40% sur les six dernières années.

Ce phénomène serait dû d’abord au vieillissement de la population, mais aussi aux carences des ambulances privées, qui poussent les pompiers à effectuer davantage de SUAP (Secours d’Urgence aux Personnes) qu’auparavant.

Une restructuration pour 460 000€

Considérant cette sollicitation toujours plus importante, Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, soutenue par Joël Mathurin, préfet du Doubs, a jugé «normal que des nouveaux locaux et matériels soient livrés aux pompiers».  Et après trois mois de travaux, les locaux flambants neufs du centre opérationnel (là où les appels sont traités), qui auront coûté 462 000€ en restructuration,  ont été investis par les sapeurs-pompiers.

Un « mur d’écran » pour partager l’info

D’abord, de nouveaux bureaux réglables y ont été installés, améliorant le confort des opérateurs dans la salle – qui y passent minimum douze heures par jour ; la lumière y est plus adaptée, les bruits mieux isolés, les opérateurs plus proches les uns des autres.

Aussi, innovation qu’on ne peut que remarquer, un « mur d’écrans » a été positionné au fond de la salle, permettant aux sapeurs-pompiers de partager plus facilement leurs informations et d’être ainsi plus efficaces.

De précieuses secondes gagnées

Si l’installation peut paraître anecdotique pour le profane, elle l’est beaucoup moins pour les principaux concernés… Et par extension, pour les victimes au bout du fil. « Les opérateurs peuvent voir sur le mur d’écran la carte des interventions en cours et les informations actualisées. Ainsi, leurs collègues, au courant de l’évolution de l’opération, peuvent répondre plus efficacement aux appels des victimes et savoir plus rapidement si l’urgence est traitée ou non » explique le Capitaine Bevallot.

Des salles plus proches

Autre innovation, la salle d’appels (CTA) et la salle réservée aux « grandes opérations » (CCOR), qui se trouvaient auparavant respectivement au rez-de-chaussée et au 1eétage, sont désormais côte à côte au RDC, par souci d’efficacité. Une salle « d’anticipation », plus petite et dédiée au travail de crise (calculs de propagation du feu, des fumées, etc.) ou qui accueille de la formation, a également été créée, adjacente aux deux autres.

Les améliorations se font ressentir

Et ces améliorations se font déjà ressentir. « Cela fait trois semaines qu’on est dans les nouveaux locaux et les opérateurs se disent satisfaits de ces changements » confie le capitaine.  « C’est d’abord plus confortable, mais aussi bien plus facile d’échanger des informations entre nous. Ca nous fait gagner de précieuses secondes, souvent décisives dans l’urgence»conclut-il.

La réserve citoyenne des sapeurs-pompiers du Doubs

Profitant de l’inauguration des nouveaux locaux du CODIS, les sapeurs-pompiers du Doubs ont présenté la réserve citoyenne. Créée fin 2018, elle est composée d’une quinzaine de réservistes (et prévoit d’en regroupe davantage à terme). Anciens sapeurs-pompiers, ces derniers gardent un lien avec la corporation et réalisent bénévolement des missions de soutien utiles au SDIS.

Les Sapeurs-pompiers du Doubs en également profité de l’occasion pour offrir un véhicule à l’association Garage solidaire (Jura) pour la mobilité des gens en recherche d’emploi ou en conversion professionnelle.

Le CODIS : quelques chiffres

  • Effectifs : le CODIS est composé de 45 professionnels et de 35 sapeurs-pompiers volontaires.
  • En 2018 :  le CTA a reçu 205 500 appels (560/jour) et est intervenu 40 000 fois (110 interventions/jour, soit 1 toutes les 13 minutes)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Un urinoir pour femmes en festival

Un urinoir pour femmes en festival

Souvent, la queue pour les toilettes des femmes en festival est atrocement longue. Et l’intérieur, rarement propre. Pour résoudre ce flagrant problème, la société Lapee produit des urinoirs adaptés aux femmes, destinés aux évènements en extérieur…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.02
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1018.12 hPa
Humidité
58 %

Sondage