Le second tour de l'élection régionale en Bourgogne Franche-Comté pour les nuls

Publié le 13/12/2015 - 07:55
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:22

Le second tour de l’élection régionale en Bourgogne Franche-Comté se déroulera ce dimanche 13 décembre 2015. Les bureaux de vote sont ouverts. Occasion de rappeler qu’il ne faut pas oublier d’aller glisser son bulletin dans l’urne ! Bon dimanche 

 ©
©

Les bureaux sont ouverts !

Le premier tour de l'élection régionale en Bourgogne Franche-Comté s'est terminé par une triangulaire : le Front national avec 31,48% des voix, l'UDI-Les Républicains avec 24,00% et le parti socialiste avec 22,99%. La liste qui se maintient à 5% est celle de Debout la France. 

Pour les autres listes :

  • L'UPR : 0,92%
  • Alliance écologiste indépendante : 2,14%
  • Europe Écologie Les Verts : 3,91%
  • L'Alternative à gauche : 4,62%
  • Lutte ouvrière : 1,51%
  • Modem : 3,26% 

Lors du second tour, trois candidats qui ont obtenus plus de 10 % des suffrages se sont maintenus. Les électeurs se rendront aux urnes pour l'un des trois candidats :

  • Marie-Guite Dufay (PS)
  • François Sauvadet (UDI-Les Républicains)
  • Sophie Montel (FN) 

Les consignes de votes des autres candidats

Lundi 7 décembre, plusieurs consignes/conseils de vote ou ont été diffusées par certains candidats qui se sont présentés lors du premier tour. Le récapitulatif :

  • Maxime Thiébaud (Debout la France) ne donne "Aucune consigne de vote".
  • Cécile Prudhomme (EELV) appelle "à voter pour Marie-Guite Dufay".
  • Nathalie Vermorel (Alternative à gauche) a déclaré : "Je glisserai un bulletin "Marie-Guite Dufay dans l'urne le 13 décembre".
  • Christophe Grudler (MoDem) ne donne "aucune consigne de vote à condition de faire barrage au Front national".
  • Charles-Henri Gallois (UPR)  appelle les Francs-Comtois et les Bourguignons "à s'abstenir".
  • Julien Gonzales (AEI)  ne s'est pas exprimé sur le sujet. 

Des réserves de voix étroites

À droite comme à gauche les réserves de voix sont étroites (en tenant compte des seuls suffrages exprimés) dans les partis politiques du même bord. François Sauvadet peut bien sûr faire du pied à Debout La France. Les 5,1 % obtenus par les souverainistes leur permettant de fusionner. Mais même avec cet apport, le compte n’y est toujours pas pour espérer l’emporter. Il lui en faudrait plus, beaucoup plus, la liste LR/UDI a réalisé un score décevant pour ses troupes, en dessous des espérances. 

À gauche, certes, on peut estimer avoir mieux résisté que prévu, mais le résultat est nettement insuffisant. Contre toute attente les listes PC-MRC-Front de Gauche et EELV plafonnent sous les 5%. Donc pas de possibilité de fusionner avec celle du PS. Il n’y a donc pas eu de négociation la nuit dernière sur cette base-là.

Mais quelles tractations pour le second tour ? Avec qui ? Le PC, probablement. Avec le MRC, oui pourquoi pas. Mais avec le parti de Jean-Luc Mélenchon, cela semble tout simplement impossible. Ses dirigeants nationaux restent virulents dans leurs critiques du PS et du gouvernement, comme en témoignaient leurs prises de paroles hier dans les médias. Et ce même si localement, dans notre région, leurs représentants apportent leur soutien à la candidate socialiste restée en lice. 

Lire l'article d'Albert Ziri ici.

Dimanche 13 décembre… 

Les 4.471 bureaux de vote (dont 2.134 en Franche-Comté et 2.637 en Bourgogne) seront ouvert ce dimanche matin de 8 heures à 18 heures.

Dans huit communes, ils sont ouverts de 8 heures à 19 heures : 

  • Chenôve
  • Chevigny Saint-Sauveur - Dijon
  • Fontaine les Dijon
  • Longvic
  • Quétigny
  • Saint-Apollinaire
  • Talant 

Comment fonctionne le second tour de l'élection ?

Au second tour, les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages exprimés au premier tour peuvent se maintenir pour le second tour. Entre les deux tours, les listes qui ont obtenu au moins 5% des suffrages peuvent fusionner avec les listes qui se sont maintenues. 

Les sièges sont répartis de la même manière que les règles du premier tour sauf que  la majorité absolue n’est plus requise : la liste qui obtient le plus grand nombre de suffrages exprimés reçoit un quart des sièges à pourvoir, arrondi à l’entier supérieur et les autres sièges sont répartis selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Meeting de soutien à Raphaël Glucksmann :”L’Europe est à un moment où elle doit se réveiller” (P. Jouvet)

Le Parti socialiste du Doubs et Place publique Franche-Comté ont organisé une réunion publique lundi 22 avril 2024 à 19h00 salle Proudhon à Besançon afin de soutenir Raphaël Glucksmann, candidat PS aux élections européennes. Environ 130 personnes ont répondu présentes.

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.43
légère pluie
le 25/04 à 0h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
94 %