Confinement et ouverture des écoles : "C'est un défi nouveau qui va singulariser la situation des établissements scolaires" (Recteur de la région)

Publié le 30/10/2020 - 17:55
Mis à jour le 08/11/2020 - 09:59

Le recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et de l'académie de Besançon Jean-François Chanet, a tenu une conférence de presse ce vendredi 30 octobre 2020 accompagné du préfet de Bourgogne Franche-Comté et du directeur régional de l'ARS pour donner quelques précisions concernant l'ouverture des établissements scolaires pendant le confinement à partir de lundi 2 novembre.

Jean-François Chanet ©France 3 Bourgogne Franche-Comté

"C'est un défi nouveau qui va singulariser la situation des établissements scolaires à un moment où beaucoup des activités des adultes vont être interrompues" a indiqué Jean-François Chanet. "Nous avons l'ardente obligation, compte tenu de ce que nous connaissons jusqu'à présent de ce qu'a été l'impact du confinement sur l'enfance et la jeunesse, d'éviter à tout prix de revenir à une situation comme celle-là."

Rappel du protocole sanitaire renforcé dans les écoles, collèges et lycées

Les parents qui emmènent leurs enfants à l'école doivent remplir à chaque trajet une attestation de déplacement dérogatoire et avoir en leur possession un justificatif signé de l'établissement scolaire (il sera distribué dans les établissements en début de semaine prochaine). Les enfants qui se rendent seuls à l'école, doivent également remplir une attestation et avoir le justificatif en cas de contrôle.

Par ailleurs, au sein des établissements :

Les enfants doivent obligatoirement porter un masque dès l'âge de 6 ans. Si des enfants n'ont pas de masque, les établissements pourront leur en procurer, mais les parents doivent inscrire le masque en tant que fourniture scolaire.

L'aération des classes et la désinfection des locaux et du matériel seront renforcées.

Pour éviter au maximum le brassage des élèves :

  • L'arrivée et le départ des élèves seront étalés dans le temps
  • La circulation des élèves dans le bâtiment limitée au maximum. Une seule salle par classe dans la mesure du possible
  • Les récréations seront organisées par groupe ou temps de pause en classe
  • La restauration scolaire est maintenue avec 1 m entre chaque élève autant que possible avec la classe.
  • Au lycée, une souplesse sera laissée aux chefs d'établissements notamment pour proposer des enseignements à distance.

L'ensemble de ces mesures s'appliquera également pendant les activités périscolaires.

Réforme du lycée compatible avec le protocole sanitaire renforcé ?

Des enseignants de lycées qui nous ont contactés, se disent "désemparés, stupéfaits, en colère et partagés entre l'exécution des missions – exigées par la réforme des lycées – et les obligations contradictoires du protocole sanitaire."

Ils expliquent que "le nouveau protocole sanitaire s'attache particulièrement au problème du brassage des élèves. Or, la réforme est basée sur des changements permanents de groupes". En exemple : "une classe de Première est 8 heures ensemble. "Le reste du temps est passé en groupes, tous différents, créant ainsi des déplacements permanents de centaines d'élèves chaque heure", nous rapporte-t-on. Selon ces enseignants, "la réforme Blanquer crée cette situation et le protocole sanitaire impose un non-brassage…" 

En réponse à cette question de compatibilité entre la réforme et le protocole sanitaire renforcé, le recteur a indiqué cet après-midi qu'il y aurait des enseignements en distantiel, mais cela devra se prévoir à partir de la semaine prochaine :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Salaires des profs : 100 euros par mois de plus à partir de mai prochain pour les débutants

Le ministère de l'Education a annoncé ce lundi 16 novembre 2020 aux enseignants que le salaire des professeurs débutants allait augmenter de 100 euros nets par mois, versés sous forme de prime, à partir de mai prochain, et confirmé pour tous l'octroi d'une prime informatique de 150 euros par an.

Covid-19 et établissements scolaires : les chiffres donnés sont « une restitution fidèle et sincère de ce qui nous est transmis » (J-F Chanet)

Suite à la polémique des derniers jours (notamment Checks News dans Libération) sur les chiffres de contamination communiqués par le Ministère de l'Éducation, Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, s'insurge ce 13 novembre 2020. Il accuse un "très mauvais procès".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.78
ciel dégagé
le 30/11 à 3h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
97 %

Sondage