Conseil régional: Hélène Pélissard succède à Jean Burdeyron

Publié le 27/05/2011 - 17:10
Mis à jour le 27/05/2011 - 17:10

La Jurassienne Hélène Pélissard a pris ce vendredi après-midi ses fonctions de conseillère régionale après le départ de Jean Burdeyron frappé par le cumul de mandats.

« Je suis très fière de votre arrivée dans notre enceinte ». La présidente PS du conseil régional, Marie-Guite Dufay, ne pouvait saluer la nouvelle conseillère régionale UMP d’une meilleure manière. Elle en également profité pour rappeler que le démissionnaire Jean Burdeyron, maire de Moirans-en-Montagne et conseiller général, avait « établi des relations constructives basées sur une opposition critique ». « J’espère que cela continuera », a souhaité présidente.


Hélène Pélissard, qui a remercié Marie-Guite Dufay d’avoir organisé une session aussi rapidement pour l’accueillir, a précisé qu’elle ne « remplacerait » pas Jean Burdeyron, au conseil régional depuis 13 ans, mais qu’elle lui « succéderait ». « Il connaissait parfaitement la maison et il m’a transmis ses dossiers », a souligné celle qui figurait en troisième position sur la liste jurassienne « Majorité présidentielle » lors du scrutin régional de 2010.


Hélène Pélissard, épouse du député-maire UMP de Lons-le-Saunier et président de l’Association des maires de France, est également conseillère générale du canton de Saint-Julien-sur-Suran dans le Jura. Par ailleurs, elle est présidente de l’Office Public de l’Habitat du Jura et de l’Union Sociale pour l’Habitat Franche-Comté. Elle a d’ailleurs fait état devant ses nouveaux collègues de son attachement aux dossiers de l’urbanisme, du logement et de l’aménagement du territoire.


Lors des dernières cantonales, Jean Burdeyron, pourtant membre du groupe d’opposition de droite au conseil régional, s’est illustré en battant, « sans étiquette », la députée UMP Marie-Christine Dalloz au second tour du scrutin dans le cadre d’une triangulaire. Une défaite que cette dernière n’est pas prête à digérer…


Annie Genevard, qui préside désormais le groupe des élus UMP, Nouveau Centre et apparentés à la suite du retrait de Sylvie Vermeillet, a eu pour « mission » de la part de Jean Burdeyron de saluer d’une manière « républicaine » tous ses anciens collègues.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.71
couvert
le 03/03 à 9h00
Vent
2.7 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
83 %