Conseil régional: Hélène Pélissard succède à Jean Burdeyron

Publié le 27/05/2011 - 17:10
Mis à jour le 27/05/2011 - 17:10

La Jurassienne Hélène Pélissard a pris ce vendredi après-midi ses fonctions de conseillère régionale après le départ de Jean Burdeyron frappé par le cumul de mandats.

PUBLICITÉ

« Je suis très fière de votre arrivée dans notre enceinte ». La présidente PS du conseil régional, Marie-Guite Dufay, ne pouvait saluer la nouvelle conseillère régionale UMP d’une meilleure manière. Elle en également profité pour rappeler que le démissionnaire Jean Burdeyron, maire de Moirans-en-Montagne et conseiller général, avait « établi des relations constructives basées sur une opposition critique ». « J’espère que cela continuera », a souhaité présidente.


Hélène Pélissard, qui a remercié Marie-Guite Dufay d’avoir organisé une session aussi rapidement pour l’accueillir, a précisé qu’elle ne « remplacerait » pas Jean Burdeyron, au conseil régional depuis 13 ans, mais qu’elle lui « succéderait ». « Il connaissait parfaitement la maison et il m’a transmis ses dossiers », a souligné celle qui figurait en troisième position sur la liste jurassienne « Majorité présidentielle » lors du scrutin régional de 2010.


Hélène Pélissard, épouse du député-maire UMP de Lons-le-Saunier et président de l’Association des maires de France, est également conseillère générale du canton de Saint-Julien-sur-Suran dans le Jura. Par ailleurs, elle est présidente de l’Office Public de l’Habitat du Jura et de l’Union Sociale pour l’Habitat Franche-Comté. Elle a d’ailleurs fait état devant ses nouveaux collègues de son attachement aux dossiers de l’urbanisme, du logement et de l’aménagement du territoire.


Lors des dernières cantonales, Jean Burdeyron, pourtant membre du groupe d’opposition de droite au conseil régional, s’est illustré en battant, « sans étiquette », la députée UMP Marie-Christine Dalloz au second tour du scrutin dans le cadre d’une triangulaire. Une défaite que cette dernière n’est pas prête à digérer…


Annie Genevard, qui préside désormais le groupe des élus UMP, Nouveau Centre et apparentés à la suite du retrait de Sylvie Vermeillet, a eu pour « mission » de la part de Jean Burdeyron de saluer d’une manière « républicaine » tous ses anciens collègues.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.62
ciel dégagé
le 20/09 à 21h00
Vent
5.98 m/s
Pression
1020.2 hPa
Humidité
51 %

Sondage