Pôle emploi : « On ne touche plus à l’ISF, mais on fait la chasse aux chômeurs ! »

Publié le 04/01/2019 - 09:03
Mis à jour le 04/01/2019 - 09:04

Les responsables de Force ouvrière, de la CGT et de la CFDT ont dénoncé jeudi le décret paru le 30 décembre et qui durcit les sanctions contre les chômeurs qui manqueraient à leurs obligations .

pole_emploi.png
© Damien Poirier
PUBLICITÉ

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, estime dans un entretien aux quotidiens régionaux du groupe Ebra, à paraître vendredi, que « les dernières mesures sur les chômeurs sont symboliques » de la « politique de président des riches », menée selon lui par Emmanuel Macron.

« On ne touche plus à l’ISF, mais on fait la chasse aux chômeurs ! »

« Ce qu’on considérait comme des petites phrases malencontreuses, maladroites, c’est en fait sa façon de penser », développe-t-il : « on ne touche plus à l’ISF, mais on fait la chasse aux chômeurs ! »

Plus tôt dans la journée, le secrétaire général de Force ouvrière Yves Veyrier avait fustigé le « durcissement inutile » de ces sanctions, « parce que cela touche une très faible catégorie de personnes ».

« Le nombre de chômeurs indemnisés qui ne se rend pas régulièrement à un rendez-vous, c’est moins de 4% », a fait valoir M. Veyrier sur RTL, en ajoutant que « 60% des chômeurs indemnisés ne vont pas au terme de leur indemnisation parce qu’ils ont retrouvé un emploi ».

« On est en train de transformer Pôle emploi en agence de contrôle de l’attitude des chômeurs, plutôt qu’en agence d’accompagnement pour la recherche d’un emploi », s’est-il indigné.

« On précarise finalement un certain nombre de salariés au chômage »

Il s’est aussi inquiété du « danger » de la redéfinition de ce qu’est une « offre raisonnable d’emploi« , laissée à l’appréciation des conseillers de Pôle emploi.

« Le risque là-dedans, c’est qu’on précarise finalement un certain nombre de salariés au chômage en leur imposant, au risque de perdre leur indemnisation, de devoir reprendre un emploi à des conditions salariales bien moindres » que dans leur précédent travail, a expliqué le leader de FO.

La numéro deux de la CFDT, Marylise Léon, a également protesté dans un communiqué, contre un durcissement « injuste » dans « un contexte de suspicion vis-à-vis des demandeurs d’emploi, qui profiteraient de règles d’assurance chômage trop généreuses ».

Une négociation sur l’assurance chômage ?

« La lutte contre le chômage doit d’abord passer par des propositions d’offres d’emploi de qualité. Les entreprises doivent donc prendre leur part de responsabilité, en améliorant les conditions de travail et d’emploi », a-t-elle ajouté.

« C’est ce qu’attend la CFDT pour la prochaine séance de négociation sur l’assurance chômage » mercredi, a-t-elle conclu, alors qu’une réforme de l’assurance chômage est en cours d’élaboration.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Violences conjugales : le Département du Doubs participe au dispositif ‘Téléphone Grave Danger’

Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, a proposé à l’occasion de l’Assemblée plénière du Département de ce lundi 18 mars 2019, un accompagnement financier du dispositif 'Téléphone Grave Danger' (TGD) qui a pour but d’apporter aux victimes de violences conjugales une solution technique associée à un accompagnement croisé. L’Assemblée a voté ce rapport à l’unanimité.

Le récap’ des « Questions (pas si) cons » de la semaine

SAINT-PATRICK • Le 4 mars 2019 marquait le commencement d'une nouvelle rubrique sur maCommune.info intitulée "La question (pas si) con". La première semaine était dédiée à la voirie et la deuxième à la fête de la Saint-Patrick célébrée initialement en Irlande le 17 mars. Retour sur les questions de la semaine…  

Entraînement militaire pour les rugbymen de l’Olympique de Besançon…

Le 6e régiment du matériel à Besançon organise une activité de partenariat à dominante préparation physique opérationnelle avec le Club Olympique Bisontin samedi 16 mars 2019, au profit des joueurs de rugby. Objectif : "améliorer leur performance physique, leur dépassement de soi, leur cohésion et leur leadership."

Existe-t-il des producteurs de whisky en Franche-Comté ?

THÈME DE LA SEMAINE : LA SAINT-PATRICK #3 • maCommune.info a lancé le 4 mars 2019 une nouvelle rubrique intitulée "La question (pas si) con". Chaque jour, une question est posée, accompagnée de la réponse sur un thème hebdomadaire différent. Cette semaine, il s'agit de questions que l'on est susceptibles de se poser sur le thème de la Saint-Patrick (le 17 mars) : à votre avis, existe-t-il des producteurs de whisky en Franche-Comté ?

La fromagerie Milleret et l’entreprise Clavière, ensemble contre l’autisme

Du 11 au 31 mars 2019, les cancoillottes Le Francomtois et les saucisses de Montbéliard ou de Morteau Clavière seront porteuses d’une pastille bleue. Pour chaque produit régional au couleur de l’autisme acheté, 20 centimes d’euros seront reversés à l’Association franc-comtoise Nos Enfants D’ailleurs.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.32
ciel dégagé
le 20/03 à 6h00
Vent
2.27 m/s
Pression
1032.97 hPa
Humidité
88 %

Sondage