Côte-d'Or : les lettres anonymes visant le maire venaient du premier adjoint

Publié le 29/03/2018 - 08:40
Mis à jour le 29/03/2018 - 08:40

Des lettres anonymes dénonçant un possible conflit d'intérêts, visant le maire PS de Chenôve, près de Dijon, émanaient du premier adjoint. Le premier magistrat, qui y voit une manoeuvre politicienne, lui a retiré ses délégations, a-t-on appris ce mercredi 28 mars 2018 de sources concordantes.

PUBLICITÉ

« Je ne pouvais pas continuer à travailler avec quelqu’un qui emploie un tel procédé à mon encontre. J’espère pour Chenôve et pour lui-même qu’il prendra la seule décision qui vaille: la démission », a déclaré à l’AFP Thierry Falconnet, maire de cette commune de 14.000 habitants de la métropole de Dijon.

Plainte contre X

L’élu, sa directrice de cabinet et un autre conseiller municipal, également visés par ces courriers, avaient porté plainte contre X, fin janvier pour dénonciation calomnieuse. En apprenant mardi que son premier adjoint Dominique Michel, entendu par la police, avait reconnu être l’auteur des lettres, le maire a décidé de lui retirer immédiatement ses délégations. Il mettra au vote du conseil municipal, le 9 avril, le retrait de sa qualité d’adjoint.

Il se positionne comme « un lanceur d’alerte »

Le maire croit à une manoeuvre à l’approche des élections municipales de 2020 de celui qui est aussi secrétaire de la section locale du Parti socialiste. Une accusation balayée par son premier adjoint, qui reconnaît avoir écrit les lettres anonymes mais se « positionne comme un lanceur d’alerte ».

Les courriers, datés de janvier, avaient été adressées au procureur de la République, au rectorat, à la préfecture et à l’université, selon leur auteur. Ils concernaient une délibération du conseil municipal de 2016 portant sur le financement, à hauteur de 72.000 euros, d’un projet de recherche sur l’utilisation des nouvelles technologies dans les écoles, avec l’université de
Dijon et le CNRS.

Risque de conflit d’intérêt ?

Pour M. Michel, il y aurait un risque de conflit d’intérêt dans la mesure où le maire est inspecteur de l’éducation nationale et les autres personnes visées sont des universitaires. Le premier adjoint avait voté la délibération mais affirme avoir averti les intéressés.

Le parquet a indiqué de son côté avoir ouvert une procédure à la suite de la réception de la lettre anonyme et une autre à la suite des trois plaintes. Les premières investigations ont permis d’identifier l’auteur des lettres.

Le ministère public envisage des « investigations destinées à préciser cette notion +de conflit d’intérêt+ et si cela est susceptible de poser difficulté du point de vue de la réglementation applicable » mais précise n’avoir pris pour l’heure aucune décision quant aux suite à donner à cette affaire.

(Source AFP)
   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.7
pluie modérée
le 19/10 à 21h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1007.11 hPa
Humidité
96 %

Sondage