Alerte Témoin

Côte-d'Or : les lettres anonymes visant le maire venaient du premier adjoint

Publié le 29/03/2018 - 08:40
Mis à jour le 29/03/2018 - 08:40

Des lettres anonymes dénonçant un possible conflit d'intérêts, visant le maire PS de Chenôve, près de Dijon, émanaient du premier adjoint. Le premier magistrat, qui y voit une manoeuvre politicienne, lui a retiré ses délégations, a-t-on appris ce mercredi 28 mars 2018 de sources concordantes.

"Je ne pouvais pas continuer à travailler avec quelqu'un qui emploie un tel procédé à mon encontre. J'espère pour Chenôve et pour lui-même qu'il prendra la seule décision qui vaille: la démission", a déclaré à l'AFP Thierry Falconnet, maire de cette commune de 14.000 habitants de la métropole de Dijon.

Plainte contre X

L'élu, sa directrice de cabinet et un autre conseiller municipal, également visés par ces courriers, avaient porté plainte contre X, fin janvier pour dénonciation calomnieuse. En apprenant mardi que son premier adjoint Dominique Michel, entendu par la police, avait reconnu être l'auteur des lettres, le maire a décidé de lui retirer immédiatement ses délégations. Il mettra au vote du conseil municipal, le 9 avril, le retrait de sa qualité d'adjoint.

Il se positionne comme "un lanceur d'alerte"

Le maire croit à une manoeuvre à l'approche des élections municipales de 2020 de celui qui est aussi secrétaire de la section locale du Parti socialiste. Une accusation balayée par son premier adjoint, qui reconnaît avoir écrit les lettres anonymes mais se "positionne comme un lanceur d'alerte".

Les courriers, datés de janvier, avaient été adressées au procureur de la République, au rectorat, à la préfecture et à l'université, selon leur auteur. Ils concernaient une délibération du conseil municipal de 2016 portant sur le financement, à hauteur de 72.000 euros, d'un projet de recherche sur l'utilisation des nouvelles technologies dans les écoles, avec l'université de
Dijon et le CNRS.

Risque de conflit d'intérêt ?

Pour M. Michel, il y aurait un risque de conflit d'intérêt dans la mesure où le maire est inspecteur de l'éducation nationale et les autres personnes visées sont des universitaires. Le premier adjoint avait voté la délibération mais affirme avoir averti les intéressés.

Le parquet a indiqué de son côté avoir ouvert une procédure à la suite de la réception de la lettre anonyme et une autre à la suite des trois plaintes. Les premières investigations ont permis d'identifier l'auteur des lettres.

Le ministère public envisage des "investigations destinées à préciser cette notion +de conflit d'intérêt+ et si cela est susceptible de poser difficulté du point de vue de la réglementation applicable" mais précise n'avoir pris pour l'heure aucune décision quant aux suite à donner à cette affaire.

(Source AFP)
   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.5
    couvert
    le 24/09 à 9h00
    Vent
    2.67 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage