Covid-19 : pourquoi un couvre-feu renforcé en Bourgogne Franche-Comté ?

Publié le 30/12/2020 - 15:49
Mis à jour le 30/12/2020 - 16:01

À la maison à 18h au lieu de 20h ! Sept des huit départements de la région devraient logiquement être concernés par le couvre-feu renforcé. La décision définitive sera prise le vendredi 1er janvier pour une application dès le samedi 2 janvier 2021. Après les annonces d'Olivier Véran mardi soir, le préfet de région et le directeur l'agence régionale de santé ont indiqué que la situation épidémique restait préoccupante avec un plateau des hospitalisations "Covid-19" toujours très haut. Occasion d'appeler les citoyens à la responsabilité pour la soirée du 31 décembre...

 © D Poirier
© D Poirier

Quels critères pour placer un département en couvre-feu renforcé dès le samedi 2 janvier ? Fabien Sudry a explicité ce 30 décembre 2020 les annonces d'Olivier Véran. "Il faut le cumul des taux d'incidence sur sept jours glissant au-delà de 200 cas pour 100.000 habitats dans la population générale et chez les plus de 65 ans..." a précisé le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté en rappelant que la situation épidémique restait préoccupante dans la région. "Le taux d'incidence mesurant la circulation du virus est nettement supérieur à la moyenne nationale de 60 à 100 points selon les départements et il est deux fois supérieur pour les personnes de plus de 65 ans..."

Si un couvre-feu à 18h est plus que plausible dans sept des huit départements de la région (Jura, Doubs, Territoire de Belfort, Haute-Saône, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne) il n'occasionnera cependant pas de restrictions supplémentaires de déplacements.

"Le couvre-feu renforcé n'est pas mesurette comme j'ai pu l'entendre, mais, mais une mesure significative afin d'éviter un nouveau confinement avec les dommages collatéraux économiques et sociaux que nous connaissons... "Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne Franche-Comté

Après une baisse à la sortie du second confinement, la circulation du virus s'accélère localement. En Bourgogne Franche-Comté, le taux d'incidence était de 210 contre 120 au niveau national pour un taux de positivité de 5% contre 2,9 %. Juste avant le second confinement, à titre e comparaison, le taux d'incidence était en moyenne de 400 dans la région et jusqu'à 600 dans certains départements.

Un haut plateau d'hospitalisations

En parallèle, on dénombre actuellement 1.800 hospitalisations dans la région, dont 180 en réanimation. "C'est 400 de plus comparés au pic de la première vague et cela fait des semaines que cela dure. La tension reste très forte... " tient à souligner Pierre Pribile, directeur régional de l'ARS tout en prenant un certain recul. "Les chiffres de l'incidence sont difficiles à lire en cette période en raison d'une ruée sur les tests faisant plonger de manière artificielle le taux de positivité et l'inclusion dans ces sept jours glissant d'un long week-end de Noël... "

"Mêmes brouillés, les indicateurs en Bourgogne Franche-Comté  restent les plus élevés de France..." Pierre Pribille, directeur ARS Bourgogne Franche-Comté

Si la Bourgogne Franche-Comté ne se situe pas dans un scénario d'explosion comme à la veille de la seconde vague, l'enjeu consiste à maîtriser la hausse de la circulation du virus. Pierre Pribile a une supplique pour le soir du 31 décembre : "Ce n'est vraiment pas le moment de prendre un risque, au-delà même du risque individuel, car les jours qui viennent seront décisifs. La situation nécessite un effort. Il ne faut pas se regrouper à plusieurs dans un appartement pour y passer la nuit et ajouter des contaminations aux contaminations... "

Le préfet de la région Bourgogne Franche-Comté a pour sa part fait le voeu que 2021 soit l'année de la victoire contre la Covid 19. "Je pense que cela est à notre portée. Et que nous puissions reprendre le cours normal de nos vies et de partager des moments entre nous. Et pour cela, il ne faut pas gâcher tous nos efforts..."

Évolution du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Sources : data.gouv.fr

Covid-19 Bourgogne-Franche-Comté statistiques

Covid taux occupation lits de réanimation Bourgogne Franche-Comté

CODIV-19 dans le Doubs

Sources : data.gouv.fr

Coronavirus Covid-19 Doubs chiffres statistiques

Covid taux occupation lits de réanimation Doubs

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Réouverture du centre de vaccination Résal : 400 rendez-vous le premier jour

Suite à la fermeture du vaccinodrome de Micropolis, quatre centres de vaccination ont ouvert leurs portes ce lundi 17 janvier dans le Grand Besançon, dont deux à Besançon. Le préfet du Doubs, la maire et la déléguée départementale de l'ARS du Doubs ont visité le centre Résal dans le quartier Palente.

Santé

Réouverture du centre de vaccination Résal : 400 rendez-vous le premier jour

Suite à la fermeture du vaccinodrome de Micropolis, quatre centres de vaccination ont ouvert leurs portes ce lundi 17 janvier dans le Grand Besançon, dont deux à Besançon. Le préfet du Doubs, la maire et la déléguée départementale de l'ARS du Doubs ont visité le centre Résal dans le quartier Palente.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.94
couvert
le 19/01 à 18h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
30 %

Sondage