Municipales 2014 : pourquoi Ismaël Boudjekada n'est pas invité au débat télévisé ?

Publié le 06/03/2014 - 10:52
Mis à jour le 06/03/2014 - 11:01

Ismaël Boudjekada, candidat aux élections municipales à Besançon, fait une grève de la faim pour montrer son mécontentement parce qu’il n’est pas invité à participer au débat organisé par la chaîne télévisée régionale France 3 Franche-Comté ce samedi 8 mars. Pourquoi n’est-il pas invité ? Quelles sont les critères du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ? Qu’est-ce que le principe d’équité ?

 ©
©

Six candidats sont invités à débattre sur le plateau de France 3 Franche-Comté : Jean-Louis Fousseret (parti socialiste), Jacques Grosperrin (UMP), Jean-François Humbert (centre), Emmanuel Girod (Front de gauche), Frank Monneur (sans étiquette) et Philippe Mougin (Front national).

Le principe d'égalité du temps de parole est exclusivement appliqué lors des élections présidentielles. En revanche, pour les élections municipales, le principe d'équité est appliqué selon une recommandation n°2013-03 du 20 novembre 2013 du CSA aux services de radio et de télévision en vue de l'élection des conseillers municipaux et des conseillers communautaires les 23 et 30 mars 2014. Les décomptes sont ensuite adressés au CSA. Le CSA prend en compte les temps de parole et les temps d'antenne. Le temps d'antenne regroupe le temps de parole et tous les éléments éditoriaux consacrés à un candidat ou à l'un de ses soutiens.

La "sélection" des candidats s'effectue selon des critères donnés par le CSA qui " implique que les services de télévision allouent aux candidats (ou aux partis politiques) et à leurs soutiens des temps de parole ou d’antenne en tenant compte de leur représentativité et de leur implication effective dans la campagne." 

Il faut :

  • des candidats les plus "représentatifs"
  • les résultats des dernières élections
  • des "personnalités locales"

Si un des candidats invités ne se présente pas, Ismaël Boudjakada ne le remplacerait pas puisque ce sont ses premières élections, il ne représente aucun parti et n'est pas encore une personnalité locale. En revanche, le candidat Lazhar Hakkar aurait plus de chance d'être remplaçant puisqu'il a un passé politique plus important.

Pour les candidats qui ne seront pas présents sur le plateau, France 3 propose d'enregistrer une déclaration d'environ 1 minute sur leur candidature.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national ont, à leur tour, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.8
légère pluie
le 18/04 à 3h00
Vent
2 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
91 %