Cybercriminalité dans les entreprises : nos 3 questions à Gilles Oudot

Publié le 11/10/2016 - 18:17
Mis à jour le 12/10/2016 - 08:52

Dans le cadre des rencontres de la sécurité pilotées par la préfecture du Doubs, le chef d'escadron Gilles Oudot, référent intelligence économique pour le département du Doubs et le major Philippe Pintapary, spécialiste en nouvelles technologies animeront une conférence sur l'intelligence économique et la cybercriminalité mercredi 12 octobre 2016 à Pontarlier destinée aux entrepreneurs. Nous avons posé 3 questions à Gilles Oudot… 

binary-139841_640.jpg
©geralt - http://pixabay.com/fr/binaires-une-null-boule-139841/
PUBLICITÉ

Quels sont les principaux dangers que peuvent rencontrer les entreprises ?

Gilles Oudot : « Les attaques les plus fréquentes sont effectuées par des cryptlockers. En général, ce sont des pièces jointes que l’on reçoit par mail, qu’on ouvre et qui installent un cheval de Troie ou un autre virus s’attaquant aux ordinateurs ayant Windows installé sur leurs appareils. Quand ce type de virus est activé, les fichiers de l’ordinateur sont cryptés, les messages également. Le virus affiche alors un message indiquant que pour récupérer les données, une rançon est exigée. Soit l’entreprise la paie, soit elle est handicapée pendant un à deux jours. C’est un véritable ralentissement pour les entreprises.

Autre chose, qui arrive moins fréquemment, c’est l’escroquerie au président. C’est lorsqu’un escroc se fait passer pour le chef d’une entreprise, envoie des messages aux salariés au sujet de contrats par exemple et qu’il leur demande de faire un virement dans les plus brefs délais sur tel ou tel compte. En général, les escrocs se renseignent sur la géolocalisation du vrai chef d’entreprise et en profitent pour manipuler les salariés en son absence. C’est pourquoi lorsqu’un salarié reçoit un message de la sorte, il doit s’assurer de la véracité des propos du message.

Enfin, le vol de données est un danger courant pour les entreprises, puisqu’elles sont son ADN. Souvent, les cybercriminels sont dans d’autres pays et les frontières entravent les enquêtes, il est donc difficile juridiquement d’y donner suite. »

Comment éviter ce type de problème au sein des entreprises ?

Gilles Oudot : « Avant tout, la protection est humaine : 80% de la protection est l’attention et la vigilance. Pour ma part, je suis très méfiant des adresses finissant en gmail.com notamment. Les entreprises ont intérêt à faire des formations pour les salariés. De plus, tout le monde ne doit pas avoir accès à tout et il faut mettre des passerelles sécurisées en particulier entre l’intranet et internet, sinon c’est trop facile pour les cybercriminels. Les maîtres mots sont du bon sens et beaucoup de vigilance.

Dans le Doubs, est-il fréquent qu’un chef d’entreprise dépose plainte à cause de la cybercriminalité ?

Gilles Oudot : « Globalement, seulement 2% des entreprises (en zone gendarmerie) donnent le signal ou déposent plainte pour garder une bonne image de l’entreprise. Il y a tout de même de plus en plus de chefs d’entreprise qui nous font remonter les informations, mais sans aller jusqu’au bout. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.61
ciel dégagé
le 22/08 à 18h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1023.04 hPa
Humidité
72 %

Sondage