Dakar-2022 : une 3e édition en Arabie saoudite avec plus de dunes

Publié le 12/05/2021 - 07:02
Mis à jour le 11/05/2021 - 20:33

En janvier 2022, le rallye Dakar proposera un parcours avec plus de dunes pour une 3e édition en Arabie saoudite. C’est peut-être là que se jouera la succession du Franc-Comtois Stéphane Peterhansel, vainqueur une 14e fois en 2021.

 © Instagram redbulldesertwings
© Instagram redbulldesertwings

Du départ le 2 janvier à Hail dans le nord jusqu'à l'arrivée le 14 janvier à Jeddah (ouest), le Dakar-2022 proposera un parcours avec plus de sable, notamment dans le quart sud-est du pays, cette immensité de dunes surnommée le "Quart vide".

"On va aller explorer des endroits qu'on n'a pas totalement explorés, en mettant l'accent sur le sable et les dunes", explique David Castera, directeur du Dakar.

Dans le "Quart vide", les équipages auront droit à une étape marathon, c'est-à-dire "à l'ancienne" sans assistance, lors de deux journées exclusivement sablonneuses. C'est peut-être là que se jouera la succession de Stéphane Peterhansel, vainqueur une 14e fois en 2021.

"Si on va chercher du sable, c'est une bonne nouvelle", assure le pilote français, "il y aura une sélection sur les capacités de franchissement mais aussi la navigation en hors-pistes".

Comme en 2021, les équipages découvriront la spéciale du jour juste avant le départ sur des tablettes électroniques, généralisées à toute la partie autos et camions et installées pour la catégorie élite des motos.

Les concurrents seront transférés à Ryad (par avions pour les équipages) pour la journée de repos le 8 janvier avant de rallier Jeddah, port de la mer Rouge où avait été donné le départ en 2020 et 2021, et qui a accueilli l'arrivée de cette dernière édition.

Dakar : Autre pays en 2023 ?

Pour la quatrième année d'affilée, le Dakar se déroulera dans un seul pays. L'édition 2019 au Pérou était la première depuis la création en 1978 à ne pas passer de frontières.

"Dans la conjoncture actuelle avec la pandémie de Covid-19 on est malheureusement encore obligés de se concentrer sur l'Arabie saoudite. Ce n'est pas très grave car il y a tout ce qu'il faut, mais dans l'esprit du rallye on est dans cette démarche-là", explique Castera, ancien motard, directeur sportif du Dakar et copilote.

"Je pense que dès l'année prochaine il y aura un autre pays" au programme, ajoute-t-il, citant "la Jordanie, les Emirats Arabes Unis, Oman... et pourquoi pas un jour tous ces pays réunis".

Après l'Afrique (1978-2007) puis l'Amérique du Sud (2009-2019), le Dakar est arrivé en Arabie saoudite en 2020, non sans des protestations d'ONG dénonçant les manquements du royaume ultraconservateur en matière de droits humains et notamment la répression des voix dissidentes, dont celles de militantes féministes.

L'Arabie saoudite est par ailleurs à la tête d'une coalition militaire depuis 2015 en soutien au gouvernement du Yemen contre les rebelles Houthis, dans un pays où sévit la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.

Changements

teLe sport, comme le tourisme, participent au plan d'ouverture du royaume qui cherche à améliorer son image et diversifier son économie, ultra dépendante du pétrole. Ainsi, des matches de football européen ou des combats de boxe ont été organisés, avant le premier Grand Prix de Formule 1 en décembre prochain.

"J'ai envie de croire à leur ouverture, assure Castera, au moins maintenant il y a des occidentaux, des visas touristiques, il y a des femmes qui font le Dakar, des femmes qui conduisent. On est peut-être au début d'un changement".

L'autre changement, amorcé par le Dakar, c'est celui de la prise de conscience environnementale. Dès 2022, une nouvelle catégorie va voir le jour, réservée aux voitures et camions 100% électriques ou hybrides, avec l'arrivée du constructeur Audi.

Deux jalons sont plantés: en 2026, le passage des vingt meilleurs autos et camions (catégorie élite) en prototypes à faible émission, puis en 2030, le passage pour toutes les catégories et donc la fin des moteurs thermiques.

"L'enjeu c'est que nos voitures soient les voitures de demain qui puissent traverser un désert d'une traite avec des technologies propres, dans l'air du temps", explique Castera, pour qui l'avenir du Dakar passera par l'hydrogène vert.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les tireurs sportifs intègrent le SIA

Après son ouverture aux détenteurs chasseurs puis aux détenteurs sans titre, ce sont les tireurs sportifs qui intègrent le système d'information sur les armes (SIA) du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer ce mardi 27 février 2024.

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Handball : les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté vont s’affronter à Lons-le-Saunier

Les 24 et 25 février 2024 à Lons-le-Saunier, les huit sélections départementales de la région Bourgogne Franche-Comté s’affronteront pour tenter de remporter leur ticket qualificatif pour le tour national. 196 athlètes, 42 entraineurs, plus de 40 bénévoles et près de 200 spectateurs seront attendus au complexe du Solvan pour une compétition de haut niveau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.63
nuageux
le 27/02 à 21h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
75 %