De la poésie en hommage aux sans-abris de Besançon...

Publié le 25/10/2020 - 11:35
Mis à jour le 26/10/2020 - 08:18

À la fois ingénieure et circassienne, Charlotte Dubost égaie le centre-ville de Besançon. Elle a accroché plusieurs poèmes dans les abris bus de la ville ce mois d'octobre 2020.

poesie des rues
© Site internet Poésie des rues

Pour la jeune femme de 24 ans, la "Poésie des rues" est le témoin de "quelques lignes tracées, entre le doute et l'épiphanie, au fil des oscillations entre l'insignifiant et l'infini" mais c'est aussi : "Les traces de quelques couleurs, plaquées fébrilement sur un mur, qui balbutient au seuil de l'aube. Quelques pas qui résonnent entre naissance et mort, le temps d'un bref passage"...

Déjà des prix littéraires à son actif...

Même si elle ne se dit "ni poète ni artiste", la jeune femme a toutefois reçu des prix littéraires en 2017 (Prix Stéphen Liégeard, prix des après-midi de St Florentin, prix de l’édition poétique de la ville de Dijon). Elle a ensuite publié un recueil intitulé "Viva Citée" en 2018.

Voici un extrait du poème "Aux oubliés" accrochés dans les abris bus de la ville :

Aux oubliés

Le givre a endurci les traits du quotidien

La bise fouette ton visage, enserre ton corps raidi

Alors tu hâtes le pas, scandant le même refrain

Qu'on maugrée dans les rues : il fait froid aujourd'hui !

Si ton pas se fait vif, c'est qu'il mène quelque part

Que tu as un refuge où fuir l'étreinte du vent

Dont les assauts furieux se brisent sur les remparts

Derrière lesquels, chaque soir, une douce chaleur t'attend

Infos +

Pour en lire + aller sur : http://www.poesiedesrues.com/

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
nuageux
le 27/11 à 6h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
86 %

Sondage