Décès de trois militaires du 19 RG de Besançon : les réactions d'élus de la région

Publié le 19/07/2019 - 08:35
Mis à jour le 19/07/2019 - 13:12

Suite à la mort de trois militaires du 19 Régiment du Génie de Besançon en opération ce 17 juillet 2019, plusieurs élus ont souhaité apporter leur soutien aux familles des victimes.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville  ont perdu la vie ce mercredi dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane.

Voici les réactions des élus :

Réaction de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon 

"J’ai appris ce matin avec beaucoup de tristesse la disparition de trois militaires Bisontins en Guyane. Mes pensées vont à leurs familles, leurs proches, ainsi qu’à leurs frères d’armes et camarades du 19è Régiment du Génie de Besançon. Au nom de toutes les Bisontines et de tous les Bisontins, je veux saluer leur mémoire, leur engagement pour la France".

Réaction de la Ville de Besançon sur twitter

Réaction de Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs

"Hier, mercredi 17 juillet 2019, trois militaires victimes d'émanations toxiques sont décédés dans le cadre de leur mission en Guyane. Un accident qui suscite une vive émotion et un profond respect pour leur engagement dans la lutte contre l’orpaillage illégal. Je salue la mémoire de ces trois militaires disparus : mes pensées vont à leurs familles endeuillées, mais aussi à leurs collègues et amis, à toutes celles et tous ceux qui, chaque jour, agissent pour faire respecter le droit et la justice. Leur dévouement et leur courage imposent le respect.

Tout mon soutien aux cinq autres militaires intoxiqués lors de cette même opération – dont un dans un état grave – pris en charge au centre hospitalier de Cayenne. »

Réaction d'Éric Alauzet, député du Doubs

"C'est durant une opération de lutte contre l'orpaillage illégal en Guyane, menée dans le cadre de l'opération Harpie, que trois militaires de notre 19ème régiment d'infanterie de Besançon, Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville, ont trouvé la mort.

Je m'associe à la douleur de leurs familles, de leurs proches et de leurs frères d'armes et leur adresse mes plus sincères condoléances. J'ai également une pensée pour les cinq autres militaires hospitalisés, dont un dans un état grave.  C'est toute notre ville qui est meurtrie par ce drame et qui s'incline devant le dévouement et le courage de nos Soldats et de nos Armées, pour défendre chaque jour au péril de leur vie notre liberté et notre sécurité".

Réaction de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort

"C’est avec la plus grande émotion que j’apprends la mort accidentelle de trois militaires français du 19e Régiment du génie de Besançon lors d'une mission dans le cadre de l'opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane. J’exprime mon profond respect pour le dévouement, le professionnalisme et le sacrifice de ces militaires au service de notre pays.

J’adresse aux familles et aux proches des soldats ma solidarité dans cette épreuve et leur adresse mes condoléances attristées. En ces douloureuses circonstances, je salue également le courage et la ténacité de tous les soldats français qui poursuivent leur mission pour notre sécurité".

Réaction de Jean-François Longeot, sénateur du Doubs

"J’ai appris ce matin la mort de trois soldats bisontins lors d'une opération anti-orpaillage en Guyane. 

J’adresse mes plus sincères condoléances et ma profonde solidarité envers les familles de ces trois soldats, en n’oubliant pas les cinq autres soldats qui participaient à la même opération et qui sont actuellement hospitalisés. C’est un deuil terrible pour le 19e Régiment du génie de Besançon et mes sentiments se tournent également vers ces militaires et leur dévouement sans
faille. 

C’est une nouvelle d’une rare violence pour les francs-comtois et pour les français, quelques jours seulement après avoir célébré nos militaires lors de notre fête nationale. L'Opération Harpie participe de la sécurité de notre territoire national, de même que de la préservation de nos ressources face à une criminalité à l’origine d’un véritable désastre environnemental. L’Armée française et son 19e Régiment du génie de Besançon nous protègent au quotidien et constituent une fierté nationale que nous devons soutenir."

Réaction de Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs

« C’est avec une immense tristesse que j’ai accueilli la nouvelle du décès en Guyane de trois militaires du 19e Régiment du Génie de Besançon.

Suite à l’annonce de cette douloureuse nouvelle, j’ai, hier, rencontré longuement, mon collègue Antoine Karam, Sénateur de Guyane et ancien Président du Conseil Régional de Guyane.

J’ai ainsi pris la mesure de cette mission qui dépasse le cadre strictement militaire. Elle s’inscrit dans la préservation de l’environnement, le maintien de l’économie locale et surtout la protection des populations et de leur santé.

L’opération « Harpie » se veut donc être une réponse directe à cette situation désastreuse, avec 350 à 500 militaires mobilisés en permanence. Malheureusement, depuis son lancement il y a 11 ans, ce sont déjà 7 soldats qui ont perdu la vie dans cette guerre qui n’en n’a pas le nom.

Je ne peux que m’incliner devant le dévouement dont font preuve quotidiennement ces hommes et ces femmes qui voient ici leurs missions évoluer et ne pas se limiter à des opérations militaires de maintien de la paix. Le territoire français dans son ensemble a besoin d’eux ! 

Néanmoins, dans ce combat qui se veut rude, je souscris pleinement à la devise du 19e régiment du Génie de Besançon « Entreprendre et réussir, d'un bloc ». C’est pourquoi j’invite pleinement les pouvoirs publics à intensifier cette lutte contre l’orpaillage illégal mais surtout à protéger nos soldats pour ne pas alourdir le triste bilan que nous venons de connaitre. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Covid-19 : où en est la quatrième vague en Bourgogne Franche-Comté ?

La quatrième vague se fait de plus ne plus ressentir en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres en date du 29 juillet 2021. Le taux d'incidence est inférieur à 150 pour 100.000 habitants dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, sauf dans le Territoire de Belfort où il est de 169. Pour autant, la tension hospitalière ne dépasse pas les 17%.

Jardinage et bricolage à la maison pendant les vacances : les conseils d’un sapeur-pompier du Doubs

Pendant les vacances, on en profite pour faire un peu de bricolage et de jardinage à la maison. Toutefois, ces passe-temps ne sont pas sans risque pour vous et votre entourage, des règles sont à respecter. Voici les conseils du lieutenant-colonel Bringout, sapeur-pompier du Doubs en charge des missions prospection, hygiène et sécurité.

Le monument de la Libération vandalisé à la Chapelle des Buis : un prêtre interpelle la mairie de Besançon

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2021, le monument de la Libération a été vandalisé et des rodéos, trafics de drogue et autres courses poursuites s'y déroulent depuis plus d'un an. Nicolas Morin, prêtre responsable du Monument, et les habitants de la Chapelle des Buis appellent la mairie à constituer une commission pour réfléchir à des solutions pérennes de sécurité.

Dix-neuf jeunes volontaires au camp-chantier à la Citadelle de Besançon

Pour la cinquième édition, la Ville de Besançon (direction Citadelle et direction Vie des quartiers) propose un chantier de jeunes à la Citadelle. Ce camp-chantier d’une durée de 15 jours, du 31 juillet au 14 août 2021. Dix neuf jeunes volontaires de Bourgogne Franche-Comté travailleront sur plusieurs éléments abîmés de la Citadelle tout en profitant d'activités sportives et ludiques.

Le nombre d’infractions d’outrages sexistes en hausse

Depuis la promulgation de la loi du 3 août 2018 créant des infractions spécifiques pour outrage sexiste, le nombre de constatations enregistrées par les forces de sécurité est orienté à la hausse, selon un communiqué du Service ministérielle de la sécurité intérieure ce jeudi 29 juillet.

Chien, chat, poisson, hamster… Quelles solutions pour faire garder ses animaux avant de partir en vacances ?

Au lieu d'abandonner son chien ou son chat (ou tout autre animal...) au bord de la route ou dans la forêt, la solution la plus saine est de les emmener avec soi en vacances ! Pour les autres, d'autres solutions existent pour prendre soin d'eux quand il n'est pas possible de les emmener avec soi… Voici cinq idées pratiques !

Café, restos, lieux culturels, centres commerciaux… : l’entrée en vigueur de la loi sur le pass sanitaire prévue le 9 août

Alors que plus de 50 % de la population en France a reçu un schéma vaccinal complet contre le Covid-19, le variant Delta du coronavirus, plus contagieux, fait craindre une quatrième vague d’ampleur. Pour lutter contre cette nouvelle menace, le gouvernement a annoncé, mercredi 28 juillet, que la loi étendant notamment le pass sanitaire aux lieux de loisir, cafés, restaurants et certains centres commerciaux, entrera en vigueur dès le 9 août.

12 conseils écolo pour éviter de polluer en vacances…

Pendant les vacances, on voyage dans d'autres régions, d'autres pays, on les traverse, on y découvre des endroits naturels, on y passe quelques heures... Même si la période est dédiée à la détente, ce n'est pas une raison pour marquer son territoire en polluant.  Voici donc quelques conseils pour minimiser son impact sur l'environnement cet été...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.31
nuageux
le 31/07 à 0h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
100 %

Sondage