Décès de trois militaires du 19 RG de Besançon : les réactions d'élus de la région

Publié le 19/07/2019 - 08:35
Mis à jour le 19/07/2019 - 13:12

Suite à la mort de trois militaires du 19 Régiment du Génie de Besançon en opération ce 17 juillet 2019, plusieurs élus ont souhaité apporter leur soutien aux familles des victimes.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville  ont perdu la vie ce mercredi dans le cadre de la mission « Harpie » de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane.

Voici les réactions des élus :

Réaction de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon 

"J’ai appris ce matin avec beaucoup de tristesse la disparition de trois militaires Bisontins en Guyane. Mes pensées vont à leurs familles, leurs proches, ainsi qu’à leurs frères d’armes et camarades du 19è Régiment du Génie de Besançon. Au nom de toutes les Bisontines et de tous les Bisontins, je veux saluer leur mémoire, leur engagement pour la France".

Réaction de la Ville de Besançon sur twitter

Réaction de Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs

"Hier, mercredi 17 juillet 2019, trois militaires victimes d'émanations toxiques sont décédés dans le cadre de leur mission en Guyane. Un accident qui suscite une vive émotion et un profond respect pour leur engagement dans la lutte contre l’orpaillage illégal. Je salue la mémoire de ces trois militaires disparus : mes pensées vont à leurs familles endeuillées, mais aussi à leurs collègues et amis, à toutes celles et tous ceux qui, chaque jour, agissent pour faire respecter le droit et la justice. Leur dévouement et leur courage imposent le respect.

Tout mon soutien aux cinq autres militaires intoxiqués lors de cette même opération – dont un dans un état grave – pris en charge au centre hospitalier de Cayenne. »

Réaction d'Éric Alauzet, député du Doubs

"C'est durant une opération de lutte contre l'orpaillage illégal en Guyane, menée dans le cadre de l'opération Harpie, que trois militaires de notre 19ème régiment d'infanterie de Besançon, Le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville, ont trouvé la mort.

Je m'associe à la douleur de leurs familles, de leurs proches et de leurs frères d'armes et leur adresse mes plus sincères condoléances. J'ai également une pensée pour les cinq autres militaires hospitalisés, dont un dans un état grave.  C'est toute notre ville qui est meurtrie par ce drame et qui s'incline devant le dévouement et le courage de nos Soldats et de nos Armées, pour défendre chaque jour au péril de leur vie notre liberté et notre sécurité".

Réaction de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort

"C’est avec la plus grande émotion que j’apprends la mort accidentelle de trois militaires français du 19e Régiment du génie de Besançon lors d'une mission dans le cadre de l'opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane. J’exprime mon profond respect pour le dévouement, le professionnalisme et le sacrifice de ces militaires au service de notre pays.

J’adresse aux familles et aux proches des soldats ma solidarité dans cette épreuve et leur adresse mes condoléances attristées. En ces douloureuses circonstances, je salue également le courage et la ténacité de tous les soldats français qui poursuivent leur mission pour notre sécurité".

Réaction de Jean-François Longeot, sénateur du Doubs

"J’ai appris ce matin la mort de trois soldats bisontins lors d'une opération anti-orpaillage en Guyane. 

J’adresse mes plus sincères condoléances et ma profonde solidarité envers les familles de ces trois soldats, en n’oubliant pas les cinq autres soldats qui participaient à la même opération et qui sont actuellement hospitalisés. C’est un deuil terrible pour le 19e Régiment du génie de Besançon et mes sentiments se tournent également vers ces militaires et leur dévouement sans
faille. 

C’est une nouvelle d’une rare violence pour les francs-comtois et pour les français, quelques jours seulement après avoir célébré nos militaires lors de notre fête nationale. L'Opération Harpie participe de la sécurité de notre territoire national, de même que de la préservation de nos ressources face à une criminalité à l’origine d’un véritable désastre environnemental. L’Armée française et son 19e Régiment du génie de Besançon nous protègent au quotidien et constituent une fierté nationale que nous devons soutenir."

Réaction de Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs

« C’est avec une immense tristesse que j’ai accueilli la nouvelle du décès en Guyane de trois militaires du 19e Régiment du Génie de Besançon.

Suite à l’annonce de cette douloureuse nouvelle, j’ai, hier, rencontré longuement, mon collègue Antoine Karam, Sénateur de Guyane et ancien Président du Conseil Régional de Guyane.

J’ai ainsi pris la mesure de cette mission qui dépasse le cadre strictement militaire. Elle s’inscrit dans la préservation de l’environnement, le maintien de l’économie locale et surtout la protection des populations et de leur santé.

L’opération « Harpie » se veut donc être une réponse directe à cette situation désastreuse, avec 350 à 500 militaires mobilisés en permanence. Malheureusement, depuis son lancement il y a 11 ans, ce sont déjà 7 soldats qui ont perdu la vie dans cette guerre qui n’en n’a pas le nom.

Je ne peux que m’incliner devant le dévouement dont font preuve quotidiennement ces hommes et ces femmes qui voient ici leurs missions évoluer et ne pas se limiter à des opérations militaires de maintien de la paix. Le territoire français dans son ensemble a besoin d’eux ! 

Néanmoins, dans ce combat qui se veut rude, je souscris pleinement à la devise du 19e régiment du Génie de Besançon « Entreprendre et réussir, d'un bloc ». C’est pourquoi j’invite pleinement les pouvoirs publics à intensifier cette lutte contre l’orpaillage illégal mais surtout à protéger nos soldats pour ne pas alourdir le triste bilan que nous venons de connaitre. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.12
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %