Alerte Témoin

Déconfinement : ce qui devrait ouvrir et ce qui restera fermé à partir du 11 mai 2020

Publié le 14/04/2020 - 11:12
Mis à jour le 14/04/2020 - 11:16

"Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai", a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution diffusée ce lundi 13 avril qui a rassemblé 36,7 millions de téléspectateurs. Un record. Au lendemain de son adresse aux Français, des précisions se profilent... 

boulangerie confinement
Une boulangerie durant le confinement © D Poirier

L'horizon du 11 mai pour entamer un déconfinement progressif est une date à "conquérir par le respect du confinement", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. "Le 11 mai est une date d'objectif. Ce qu'a annoncé le président de la République hier, ce n'est pas le déconfinement le 11 mai, c'est le confinement jusqu'au 11 mai", souligne-t-il sur France Inter.

À partir du 11 mai, crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront "progressivement" a indiqué le Président de la République. "Le gouvernement aura à aménager des règles particulières, organiser différemment le temps et l'espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire".

La réouverture des écoles à partir du 11 mai 2020 ne se fera "pas du jour au lendemain" et la priorité pourra être donnée "aux publics les plus fragiles" a déclaré mardi matin le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer. "Toutes les écoles ne seront pas ouvertes le lundi 11 mai", dit-il sur France 2. "On va élaborer toute une méthodologie" de reprise "qui passe forcément par de très grands aménagements. En mai juin ce ne sera pas du tout comme avant, ce sera forcément différent".

En revanche, les cours ne reprendront "physiquement pas avant l'été" en ce qui concerne l'enseignement supérieur.

Il faudra attendre quelques semaines de plus pour se rendre dans les cafés, les restaurants, mais aussi les hôtels ou encore les cinémas et les théâtres. Aucune date n'a été avancée. Les grands festivals et événements avec un public nombreux, eux, "ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet prochain", a ajouté Emmanuel Macron. Les Eurockéennes de Belfort ont été annulées.

Lors de la fermeture en France de toutes les activités non essentielles au fonctionnement du pays le 14 mars dernier, les marchés alimentaires étaient d'abord restés ouverts, déclarés prioritaires comme les supermarchés pour nourrir les populations confinées. Mais le gouvernement les avait finalement tous fermés le 24 mars pour freiner la contagion, avant d'accorder des autorisations au cas par cas par dérogation. Une vingtaine de marchés sont ouverts dans le Doubs.

Resteront ouverts (sauf modification d'ici le 11 mai 2020)  :

  • Commerces présentant un caractère indispensable : alimentaires, pharmacies, banques, stations-service ou de distribution de la presse ;
  • Les services publics ;
  • Les services assurant les services de transport ;
  • Les établissements de culte restent ouverts, mais tout rassemblement y est interdit à l'exception des cérémonies funéraires et dans la limite de 20 personnes. Seuls les membres proches de la famille ainsi que les desservants de rites funéraires peuvent faire l'objet d'une dérogation aux mesures de confinement fondée sur des "motifs familiaux impérieux".
  • Les garages automobiles, centres de contrôle technique, commerces d'ordinateurs, cavistes, quincailleries, bureaux de tabac, commerces de cigarette électronique, commerces d'aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, blanchisseries-teintureries...

Les établissements qui resteront fermés (sauf modification d'ici le 11 mai 2020) :

  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, sauf les salles d'audience des juridictions ;
  • Magasins de vente et les centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retraits de commandes ;
  • Restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le "room service" des restaurants et bars d'hôtels et la restauration collective sous contrat ;
  • Salles de danse, discothèques, salles de jeux, cinémas ;
  • Bibliothèques, centres de documentation ;
  • Salles d'expositions ;
  • Établissements sportifs couverts ;
  • Musées ;
  • Chapiteaux, tentes et structures ;
  • Établissements de plein air ;
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.96
    légère pluie
    le 23/09 à 3h00
    Vent
    2.41 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage