Déconfinement : ce qui devrait ouvrir et ce qui restera fermé à partir du 11 mai 2020

Publié le 14/04/2020 - 11:12
Mis à jour le 14/04/2020 - 11:16

« Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai », a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution diffusée ce lundi 13 avril qui a rassemblé 36,7 millions de téléspectateurs. Un record. Au lendemain de son adresse aux Français, des précisions se profilent… 

Une boulangerie durant le confinement © D Poirier ©
Une boulangerie durant le confinement © D Poirier ©

L'horizon du 11 mai pour entamer un déconfinement progressif est une date à "conquérir par le respect du confinement", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. "Le 11 mai est une date d'objectif. Ce qu'a annoncé le président de la République hier, ce n'est pas le déconfinement le 11 mai, c'est le confinement jusqu'au 11 mai", souligne-t-il sur France Inter.

À partir du 11 mai, crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront "progressivement" a indiqué le Président de la République. "Le gouvernement aura à aménager des règles particulières, organiser différemment le temps et l'espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire".

La réouverture des écoles à partir du 11 mai 2020 ne se fera "pas du jour au lendemain" et la priorité pourra être donnée "aux publics les plus fragiles" a déclaré mardi matin le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer. "Toutes les écoles ne seront pas ouvertes le lundi 11 mai", dit-il sur France 2. "On va élaborer toute une méthodologie" de reprise "qui passe forcément par de très grands aménagements. En mai juin ce ne sera pas du tout comme avant, ce sera forcément différent".

En revanche, les cours ne reprendront "physiquement pas avant l'été" en ce qui concerne l'enseignement supérieur.

Il faudra attendre quelques semaines de plus pour se rendre dans les cafés, les restaurants, mais aussi les hôtels ou encore les cinémas et les théâtres. Aucune date n'a été avancée. Les grands festivals et événements avec un public nombreux, eux, "ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet prochain", a ajouté Emmanuel Macron. Les Eurockéennes de Belfort ont été annulées.

Lors de la fermeture en France de toutes les activités non essentielles au fonctionnement du pays le 14 mars dernier, les marchés alimentaires étaient d'abord restés ouverts, déclarés prioritaires comme les supermarchés pour nourrir les populations confinées. Mais le gouvernement les avait finalement tous fermés le 24 mars pour freiner la contagion, avant d'accorder des autorisations au cas par cas par dérogation. Une vingtaine de marchés sont ouverts dans le Doubs.

Resteront ouverts (sauf modification d'ici le 11 mai 2020)  :

  • Commerces présentant un caractère indispensable : alimentaires, pharmacies, banques, stations-service ou de distribution de la presse ;
  • Les services publics ;
  • Les services assurant les services de transport ;
  • Les établissements de culte restent ouverts, mais tout rassemblement y est interdit à l'exception des cérémonies funéraires et dans la limite de 20 personnes. Seuls les membres proches de la famille ainsi que les desservants de rites funéraires peuvent faire l'objet d'une dérogation aux mesures de confinement fondée sur des "motifs familiaux impérieux".
  • Les garages automobiles, centres de contrôle technique, commerces d'ordinateurs, cavistes, quincailleries, bureaux de tabac, commerces de cigarette électronique, commerces d'aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, blanchisseries-teintureries...

Les établissements qui resteront fermés (sauf modification d'ici le 11 mai 2020) :

  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, sauf les salles d'audience des juridictions ;
  • Magasins de vente et les centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retraits de commandes ;
  • Restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le "room service" des restaurants et bars d'hôtels et la restauration collective sous contrat ;
  • Salles de danse, discothèques, salles de jeux, cinémas ;
  • Bibliothèques, centres de documentation ;
  • Salles d'expositions ;
  • Établissements sportifs couverts ;
  • Musées ;
  • Chapiteaux, tentes et structures ;
  • Établissements de plein air ;
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.09
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %