Dégradations : le maire PS de Besançon partage la colère des élus UMP

Publié le 15/10/2012 - 09:47
Mis à jour le 16/10/2012 - 09:43

Dans un communiqué, Jean-Louis Fousseret condamne « avec fermeté » les actes de vandalisme « stupides et lâches » perpétré sur le devanture des locaux de l’UMP à Besançon dans la nuit de jeudi à vendredi dernier.

permance_ump.jpg
La permanence de l'UMP à Besançon, le vendredi 12 octobre 2012 © roman
PUBLICITÉ

Suite aux récentes dégradations dont le local de l’UMP a été la cible, Jean-Louis Fousseret affirme « avec force l’indignation et la colère que nous partageons tous. Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme tout aussi stupides que lâches.  Ils ne sont pas dignes des principes démocratiques qui animent notre société et heurtent ma conception de la vie politique ainsi que les valeurs républicaines que je défends depuis toujours. Au-delà des divergences politiques qui nous amènent à nous opposer, j’apporte, sans ambiguïté, mon soutien aux représentants de l’UMP dans leur démarche de saisir la justice face à ces actes inconséquents… »

La communiqué ne précise pas si le maire va accéder à la demande des élus UMP d’installer des caméras de vidéo-protection place Victor Hugo…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.94
légère pluie
le 20/05 à 18h00
Vent
2.74 m/s
Pression
1010.73 hPa
Humidité
93 %

Sondage