Déneigement des trottoirs : quels risques encourent les propriétaires et les locataires en cas d'oubli ?

Publié le 01/03/2018 - 13:30
Mis à jour le 02/03/2018 - 07:00

La neige a recouvert la ville de Besançon dans la nuit de mercredi 28 février à jeudi 1er mars 2018... y compris les trottoirs ! Les piétons qui les empruntent peuvent tomber et se blesser s'ils ne sont pas déneigés. Aux yeux de la loi, les propriétaires et les locataires doivent déneiger le trottoir bordant leur domicile si un arrêté du maire le prévoit, comme c'est le cas à Besançon… 

img_0071.jpg
img_0071.jpg
PUBLICITÉ

Selon le site www.service-publi.fr, l’opération de déneigement consiste à :

  • Déblayer la neige,
  • Assurer le salage ou le sablage en cas de verglas.

Cette opération s’effectue :

  • Jusqu’à la limite du trottoir,
  • Et sans obstruer les bouches d’égout pour permettre l’écoulement des eaux. 

Lorsqu’il existe un arrêté municipal, les riverains ont l’obligation de déneiger devant leur habitation.

Cette obligation appartient :

  • au locataire ou propriétaire d’une maison individuelle,
  • ou au syndic de copropriété agissant au nom du syndicat des copropriétaires d’un immeuble en copropriété.

Dans certaines communes très touchées par la neige, le maire peut également prescrire :

  • la pose d’arrêts de neige, parfois appelés barres à neige ou barres antichute, sur les toits des immeubles bordant la voie publique,
  • ou l’enlèvement des glaçons formés au bord des toitures ou le long des tuyaux de descente. 

En l’absence d’arrêté municipal, rien ne vous oblige à déneiger votre trottoir. C’est la commune qui se charge du déneigement de la voie publique.

Le non-respect des mesures de déneigement prescrites par le maire vous expose à 38 € d’amende. 

Et s’il y a un accident ? 

Lorsqu’il existe un arrêté municipal et que les mesures prescrites par arrêté municipal n’ont pas été prises, la victime peut engager la responsabilité :

  • du locataire ou du propriétaire si le trottoir jouxte une maison individuelle,
  • du syndicat des copropriétaires et/ou du syndic de copropriété si le trottoir jouxte un immeuble en copropriété. 

En l’absence d’arrêté municipal, la victime (passant, copropriétaire…) peut engager la responsabilité de la commune.

Toutefois, la responsabilité des riverains peut également être engagée pour négligence, même en l’absence d’arrêté municipal (glissement de neige d’une toiture et endommageant une voiture dans une région sujette à de fortes chutes de neige à certaines périodes de l’année par exemple). 

Comment savoir s’il y a un arrêté municipal ? 

L’arrêté municipal est affiché en mairie et précise les mesures pratiques nécessaires à l’exécution de l’obligation de déneigement. Des panneaux d’affichage peuvent également être apposés près des habitations pour signaler cette obligation. 

À Besançon, en cas de chute de neige , les riverains des voies publiques, quels qu’ils soient (propriétaires ou occupants, personnes physiques ou morales, administrations civiles ou militaires) sont tenus de dégager au plus tôt le trottoir devant leur immeuble sur toute sa largeur ou sur au moins 2 mètres. En aucun cas la neige et la glace ne doivent être jetées sur la chaussée. Il en est de même pour la neige tombée des toitures.

En cas de verglas et pour prévenir tout accident, les riverains visés précédemment sont tenus de répandre au plus tôt du sable ou des cendres, sciures de bois.

Il est interdit de répandre du sel sur les revêtements des trottoirs en béton, en pavés, en pierre naturelle ou en asphalte afin de ne pas les détériorer.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.83
pluie modérée
le 19/10 à 21h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1007.11 hPa
Humidité
96 %

Sondage