Départementales 2021 : Alain Joyandet, candidat la présidence de la Haute-Saône 

Publié le 06/05/2021 - 11:10
Mis à jour le 06/05/2021 - 11:10

DÉPARTEMENTALES  • Suite à la clôture du dépôt des candidatures en préfecture ce mercredi 5 mai 2021, Alain Joyandet annonce officiellement qu’il a accepté d’être « chef de file » en Haute-Saône pour les élections départementales prévues les 20 et 27 juin.

Le sénateur et ancien ministre, Alain Joyandet, se lance dans la course des élections départementales. Il espère succéder à Yves Kratinger, actuel président de la Haute-Saône. Victime d'un "léger AVC", le 1er mai, il a donné de ses nouvelles sur les réseaux sociaux. Yves Krattinger n'a pas annoncé sa candidature à sa propre succession.

Une liste présentée sous l'étiquette "la Haute-Saône Autrement"

L'ancien secrétaire d'État à la Francophonie et actuel sénateur de la Haute-Saône  pilotera la liste départementale "la Haute-Saône Autrement" qui rassemble les candidats de la Droite, du Centre et de la société civile. Cette équipe a reçu le soutien des Républicains, de l’UDI, des Centristes, du Mouvement de la Ruralité. 

Selon A. Joyandet, sa candidature répond à "la demande des principaux élus de la droite haut-saônoise", dont son collègue au Sénat, Olivier Rietmann.  Le tout dans un "un besoin de clarification politique dans notre département", précise-t-il. 

Un engagement "par devoir"

S’il est élu, Alain Joyandet devra abandonner son mandat de parlementaire. C'est pourquoi, il indique vouloir s'engager "par devoir, compte tenu de la situation politique départementale".  Le sénateur souhaite que les prochaines années de son engagement public soient totalement consacrées à la Haute-Saône et à la mise en place d’une nouvelle génération d’élus pour préparer l’avenir. 

Selon lui, "la présence du Président du Conseil départemental au sein du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté sera un véritable atout pour la Haute- Saône, car les départements et les régions doivent étroitement travailler ensemble". De plus, cela sera également la concrétisation du projet de "conseiller territorial" qui avait été voté sous la Présidence de Nicolas Sarkozy.  Il prônait l’idée qu’un seul et même élu doit siéger au Département ainsi qu’à la Région ; idée abandonnée par François Hollande en 2013 avec le maintien des deux collectivités et le redécoupage des actuels cantons.

A. Joyandet tient à apporter son soutien à Christophe Laurençot et Annick Gabiot, candidats indépendants et divers Droite à Gray.

L’équipe candidate sur Vesoul 1 – Ouest composée : 

  • d’Alain Joyandet, Sénateur de la Haute-Saône 
  • de Laurence Curie, enseignante, conseillère municipale de Pusey 
  • de Mario Jeronimo, salarié de Peugeot, syndicaliste 
  • de Marie-Claude Degroiselle, enseignante retraitée, conseillère municipale de Vaivre-  et-Montoille 

Le projet pour de la liste « la Haute-Saône Autrement » sera présenté dans les prochaines semaines.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.63
légère pluie
le 27/09 à 12h00
Vent
6.17 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
79 %

Sondage